S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Outlast 2: l'antre de la folie
8.9Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
2.0

Le studio montréalais Red Barrels a mis en marché le jeu Outlast en 2013; une expérience qui s’est avérée des plus terrifiantes et considérée par plusieurs comme étant LE jeu le plus effrayant à ce jour. L’épreuve était telle que des internautes se filmait en train d’y jouer afin qu’on puisse observer leur terreur. Les attentes étaient donc élevées à la suite de l’annonce d’un deuxième opus. Est-ce qu’Outlast 2 réussit à terrifier autant que le premier? Oui et même plus! Il parvient à faire sursauter et crier comme aucun autre jeu n’a encore réussi à le faire jusqu’à maintenant. Avez-vous les nerfs assez solides?

Blake Langermann, caméraman et journaliste, travaille en collaboration avec son épouse, Lynn. Le couple s’intéresse particulièrement aux histoires insolites et troublantes que personne n’ose investiguer. Ceux-ci suivront une piste qui les mènera au meurtre bizarre d’une femme enceinte surnommée Jane Doe, dans le désert de l’Arizona. Ils y feront la découverte d’une secte religieuse croyant que la fin du monde est à nos portes.

L’ambiance est définitivement l’une des plus grandes réussites du jeu. Tout comme son prédécesseur, la tension et l’angoisse sont à leur comble jusqu’à la toute fin. Rares sont les jeux où le joueur doit prendre une pause pour reprendre le dessus et se calmer les nerfs. Le scénario solide est l’une des causes de toute cette angoisse. Blake est séparé de sa conjointe au départ, mais finit par rapidement la retrouver. Lynn refuse d’expliquer à son mari les sévices que la secte lui a fait subir. Pendant ce temps, ses tortionnaires sont à ses trousses. Ces retrouvailles, un des moments forts du jeu, crée alors un effet de panique. Et Outlast 2, quoique très graphique, ne montre pas tout; un stratagème qui s’avère particulièrement efficace.

Ceux moins familiers avec la série remarqueront que le personnage principal n’a qu’une caméra en sa possession. La vision infrarouge permet de voir dans la noirceur. La gestion des piles devient primordiale et contribue à maintenir le sentiment d’urgence tout le long de l’aventure. Il est maintenant possible d’utiliser le micro de la caméra afin de repérer dans le noir les habitants qui sont près de nous. La trame sonore est tout simplement parfaite et augmente à merveille le niveau d’angoisse. Si vous y jouez en français, vous reconnaîtrez certainement des voix connues telles que Benoît Brière, Paul Sarrasin et Antoine Durand. La qualité du doublage est remarquable.

La mécanique du jeu devient toutefois le principal irritant. Le principe est simple: fuir ou se cacher. Aucune arme n’est à notre disposition. Par conséquent le joueur doit carrément apprendre le chemin par cœur à plusieurs occasions s’il veut survivre, brisant ainsi le rythme du jeu. L’envie de trouver la solution sur le net devient malheureusement une option tentante. Par chance, une mise à jour récente adoucit la difficulté et règle certains problèmes, dont le micro qui grugeait beaucoup trop de batteries.

Malgré tout, Outlast 2 est assurément une expérience éprouvante tant au niveau psychologique que physique. Le joueur en ressort tout simplement épuisé. Si vous êtes à la recherche d’un jeu qui vous fera vivre des sensations fortes, la dernière création de Red Barrels est pour vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.