S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dans une récente édition de sa populaire infolettre, Quartz annonçait que les exorcismes seraient revenus à la mode au cours des dernières années.

L’exorciste Benigno Palilla affirme effectivement que le Vatican a traité environ 500000 cas de possession démoniaque par année au cours des dernières années, un chiffre qui semble corroboré par des médias français, irlandais et américains. Cette nouvelle popularité a mené à la création d’une nouvelle vocation : exorciste à la pige!

Selon Palilla, cette résurgence de possessions serait due «au nombre de personnes qui consultent des astrologues, des diseurs de bonne aventure et des cartomanciens». Même s’il a raison d’affirmer que la divination et les «sciences occultes» ont présentement la cote, cette «popularité» est surtout due au fait que les chrétiens ont tendance à se tourner vers l’Église quand ils souffrent de problèmes de santé mentale…

Comme il y a peu d’exorcistes «certifiés» par le Vatican et que le processus peut être fastueux, les affligés s’en remettent à des pigistes, qui œuvrent souvent en échange d’une (généreuse) contribution volontaire. Aux États-Unis, ceux qui aimeraient découvrir cette profession peuvent même suivre un cours de correspondance!

Lisez l’infolettre ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.