S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Ceux qui me connaissent savent que j’aime me torturer en regardant les pires abominations cinématographiques que certains osent parfois appeler films.

Plusieurs d’entre vous doivent présentement se demander quel plaisir je peux bien en retirer et surtout, pourquoi?

La réponse est assez simple: les bons films sont beaucoup plus appréciables lorsqu’on a vécu l’enfer et avec une quantité plus ou moins raisonnable d’alcool, le pire des films peut devenir le meilleur des divertissements! C’est donc dans cet esprit que j’ai créé les soirées Crap of the Crap (j’en parle en détail dans un de mes vidéos et vous pouvez y accéder ici).

Ceci étant dit, récemment j’ai regardé The Beast of Yucca Flats et j’ai décidé de vous en parler.

Je m’excuse d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.