S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Bien qu’il soit possible de visiter une convention n’importe quand durant l’année, il est préférable d’attendre la «réelle saison», qui se situe entre le mois de septembre et novembre. Si vous avez beaucoup de temps libres et des milliers de dollars à dépenser, il vous serait possible de visiter une convention à chaque fin de semaine durant ces deux mois. Cependant, si vous êtes un peu comme moi et que vous avez un emploi stable, deux enfants et une gentille, magnifique et exceptionnelle dame à la maison, il vous faudra faire des choix!

Cette année, j’étais bien évidemment présent au Requiem Fear Fest de Montréal et au Cinéma Wasteland en Ohio au mois de septembre dernier. En ce qui concerne le mois d’octobre, je suis resté assez tranquille en étant présent à 2 soirées du Festival Spasm à Montréal. Il me restait donc 2 voyages sur ma liste: le premier étant Horror-Rama à Toronto.

La seule et unique convention d’horreur de Toronto, Horror-Rama, avait lieu les 4 et 5 novembre dernier. Nous avons décidé de planifier notre départ pour le vendredi 3 novembre étant donné que c’était la fête de notre ami et beau gars de 22 ans, Martin (il n’a pas vraiment 22 ans, mais il sera très heureux si vous lui lancez ce commentaire la prochaine fois que vous le croiserez!). Pour l’occasion, mes 3 amis et moi avions acheté un cadeau de fête commun à Martin. Ce fameux présent était chez moi depuis plus d’un mois et maudit qu’on avait hâte de lui donner afin de voir sa réaction.

Comme à l’habitude, Francisco est arrivé chez moi gonflé à bloc et déjà endetté de certains achats en ligne qu’il avait fait au cours de la semaine; achats qu’il allait récupérer directement à la convention. Étant donné que Francisco et moi sommes de la région de Montréal et que Martin demeure à Gatineau, nous avions un bon 1h30 de route à faire pour se rendre chez le fêté. À un certain moment donné, durant le voyage, le silence se fit et c’est à ce moment-là que j’ai crié haut et fort «AH CRAP!». Je n’ai pas eu besoin d’en ajouter que Francisco me répondait aussitôt «Non, on n’a pas oublié le cadeau?». Arrivé chez Martin, j’ai du annoncer la mauvaise nouvelle aux 2 autres complices dans l’achat de cadeau commun. Pas grave: c’est la fête et nous jouons à des jeux de société. Vers minuit, c’est le temps d’aller dormir car notre heure de levé était dans 4h30. Oui, oui, à minuit (on n’a plus 20 ans! En fait Martin oui… anyway!).

Comme toujours, ma planification était parfaite: nous étions devant les portes de la convention Horror-Rama à 9h50, soit 10 minutes avant l’ouverture. C’est à ce moment-là que je me suis rappelé que mes conventions préférées étaient des conventions d’hôtels; malheureusement pour leur 4e édition, les organisateurs avaient pris la décision d’organiser la convention au Art and Culture Sanctuary de Toronto, une ancienne église transformée en centre d’exposition avec plusieurs pièces disposées sur deux étages. Je ne vous cacherai pas que les murs blancs et les différentes petites pièces m’ont laissé perplexe. Sans compter que le lieu n’était pas super adéquat selon moi, je dirais que la façon dont le tout était réparti nous faisait croire qu’il n’y avait pas grand visiteurs.

Les invités: Ashley C. Williams (The Human Centipede), Lesleh Donaldson (Happy Birthday to Me, Curtains), John Russo (Night of the Living Dead), Frank Henenlotter (Basket Cage, Frankenhooker) et Lisa Langlois (Happy Birthday to Me, Class of 1984) étaient tous isolés au 2e étage et nous avons dû les chercher longtemps pour les trouver. Outre ce détail, je dois vous mentionner qu’il y avait quelques exposants fort intéressants. Raven Banner avait profité de l’occasion pour vendre 3 de leur titres Blu-ray pour seulement 20$. J’ai donc ajouté à ma collection The Autopsy of Jane Doe, A Dark Song ainsi que le documentaire 24X36: A Movie About Movie Posters. Arrow Video, qui n’avait malheureusement pas les mêmes aubaines que lors lors du dernier festival Fantasia, exposait également. Zombie.info avait tout simplement les chandails d’horreur les plus cool qui existent et faisait partie des exposants intéressants.

Puisque nous étions à Toronto, nous sommes allés visiter l’incontournable exposition At Home with Monsters consacrée à Guillermo Del Toro, présentée par le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO). Sérieusement, cette attraction vaut vraiment le détour. Sur ce sujet, je vous invite fortement à aller lire le résumé que Marc en a fait il y a un peu plus d’un mois.

L’autre raison pour laquelle je préfère les conventions d’hôtels, c’est l’after party! Puisque l’évènement se déroulait dans un centre d’exposition, c’était impossible d’y rester le soir pour fêter sur place. Les organisateurs avaient donc planifié une soirée au Cherry Cola’s Rock “N” Roll Cabaret Lounge à 20$ l’entrée. Je ne suis malheureusement pas un fanatique de ce genre de soirée où l’alcool coûte les yeux de la tête et où il est impossible de discuter tellement la musique est forte. Heureusement, c’était le 4 novembre et George St-Pierre faisait sont retour dans l’octogone. Grâce à sa victoire, notre soirée s’est bien terminée!

Que ce soit en tant qu’exposants ou en tant que visiteurs, je n’ai jamais raté une édition de la convention Horror-Rama. Cependant, je dois avouer que l’édition de cette année a été celle que j’ai la moins appréciée. Les déplacements en Uber entre l’hôtel et la convention et la soirée à 20 minutes d’auto de l’hôtel m’ont déplu. Si je fais le calcul des coûts de transport ainsi que le prix d’entrée à la soirée, c’est un minimum de 120$ que nous aurions pu investir sur les invités ou les exposants présents à Horror-Rama.

Malgré quelques détails négatifs, il est certain je vais y retourner lors de la prochaine édition car j’estime qu’il est important d’encourager les conventions pour qu’elles reviennent à chaque année. Étant donné que j’ai oublié de filmer notre visite, je ne peux malheureusement pas vous faire faire le tour de la convention visuellement. Toutefois, une connaissance à moi a filmé son expérience et je vous invite à visionner sa vidéo:

Je vous donne rendez-vous dans une semaine avec le résumé de la dernière étape de ma saison des conventions 2017, qui inclura l’histoire du dévoilement du super cadeau oublié de Martin! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.