S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Veux-tu dîner avec moi?: une invitation à ne pas ignorer
5.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Le jour même de l’enterrement de sa femme, l’inspecteur Verlomme est enlevé et se réveille à bord d’un bus avec huit autres otages. Sans exécution ni négociation, les prisonniers sont ramenés à leur domicile un à un, où s’ensuivent des situations aussi désastreuses qu’inexplicables. Pour rendre le tout encore plus nébuleux, notre homme s’aperçoit que cette opération n’a rien de circonstancielle et qu’elle serait en lien avec le Marchand de Sable, un tueur d’enfant en série qu’il traque depuis des mois sans indice ni résultat…

Pareil synopsis annonce un road trip angoissant à lire au bout de son siège, prêt à bondir à n’importe quel moment, et c’est bien ce que vous trouverez… à condition d’ignorer certaines incohérences. Les décisions et réflexions de Verlomme ne font pas toujours de sens, le personnage n’est pas des plus attachants et le temps semble ici une donnée abstraite qui s’allonge ou se rétrécit selon les besoins du récit. Le roman lui-même paraît un peu trop long malgré son enchaînement de scènes d’action et de révélations chocs; un effet peut-être dû à l’écriture touffue et au vocabulaire recherché de Maxime Morin qui, s’ils prouvent le talent de l’écrivain, se prêtent moins au style du thriller, qu’on aime plus palpitant.

Malgré un récit tiré par les cheveux (ou peut-être au contraire pour cette raison!), Veux-tu dîner avec moi? est une aventure folle dont chaque détour surprend et n’attend pas l’autre! Quant à sa finale choquante et horrifiante, elle démontre que le roman mérite amplement qu’on en parle sur Horreur Québec.

Veux-tu dîner avec moi? est disponible dans la plupart des librairies ainsi que sur le site des Éditions de Mortagne. Fidèle à ses habitudes, la maison d’édition québécoise a d’ailleurs réalisé une bande-annonce pour en faire la promotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.