20 ans de Final Destination: les 10 morts les plus folles de la franchise

Il y a 20 ans aujourd’hui, Alex Browning (la star des adolescentes Devon Sawa) sortait d’un avion en panique en compagnie d’une poignée de camarades de classe suite à un terrible présage. Coup de théâtre: sa prémotion se réalise et les passagers explosent avec l’engin en plein vol devant ses yeux, quelques minutes à peine après le décollage. Ce que le groupe de rescapés ignorait, c’est que la Mort les rattraperait éventuellement dans une série d’incidents étranges, orchestrées avec une précision funeste.

Le premier Final Destination réalisé par James Wong (l’homme nous a également offert le 3e volet) prenait en effet l’affiche en salle le 16 mars 2000 et allait donner naissance à l’une des franchises les plus populaires et lucratives du cinéma d’horreur. Les cinq films de la série ont pu généré un total de 700 millions de dollars en recettes. Peu étonnant qu’un nouveau film soit en préparation chez Warner Bros. Aux dernières nouvelles, les scénaristes Patrick Melton et Marcus Dunstan (Saw IV-V-VI et 3D, Scary Stories to Tell in the Dark) planchaient sur le projet, qui se déroulera dans le monde des premiers répondants; un univers rempli de possibilités dangereuses.

Quoiqu’il en soit, on célèbre cet anniversaire sanguinaire aujourd’hui avec les dix morts les plus folles de la franchise:


10- La mort au crochet — Final Destination 2

On débute avec l’un des accidents les plus étranges de la franchise. Suite à la mort tragique de son fils chez le dentiste — une scène non moins mémorable — Nora Carpenter (Lynda Boyd), complètement dévastée, est la prochaine sur la liste de la faucheuse. Après une réunion infructueuse chez les survivants, la femme quitte et rencontre dans l’ascenseur son destin… qui prend la forme d’une vieil homme pervers transportant une boîte des prothèses (si c’est pas de la créativité scénaristique, ça!). Le téléphone sonne pour l’aviser du danger, ses cheveux s’emmêlent dans un des crochets et la panique s’empare de tout le monde, juste avant que la pauvre mère perde littéralement la tête.

9- Acuponcture en enfer — Final Destination 5

Évidemment qu’en cinq films, on se devait d’avoir une scène impliquant des dizaines d’aiguilles! Isaac Palmer (P. J. Byrne), rescapé de l’effondrement du pont qui a coûté la vie au reste de la compagnie Presage Paper (huhu!), n’avait toutefois qu’à laisser les effets de ses collègues décédés tranquille. En volant ce coupon pour un massage au spa asiatique du coin, l’opportuniste creuse sa propre tombe. Pendant sa détente et en pleine séance d’acuponcture, un feu se déclare et la table s’affaisse, enfoncant bien profondément ses aiguilles, mais c’est Buddha qui viendra finalement l’achever. Karma’s a bitch.

8- Aspiré à la piscine — The Final Destination

Avouons-le, le quatrième volet de la franchise (intitulé The Final Destination, pour mélanger tout le monde), est le pire de tous. L’acting est terrible, les effets numériques douteux et le scénario, paresseux, ne s’amuse pas du tout avec son sujet. Le film réussit quand même à nous présenter l’une des scènes les plus over the top de la saga. Aviez-vous peur, enfant, d’être aspiré par le filtreur de la piscine public? C’est littéralement ce qui arrive à Hunt Wynorski (Nick Zano) lors de sa baignade fatale. Malheureusement pour le jock en puissance, sa mort — qui nous balance littéralement tout son intérieur en 3D au visage — ne nous attriste pas tellement.

7- Le clou du spectacle — Final Destination 3

La scène de ce troisième chapitre exploite on ne peut mieux ce qui a fait la renommée de Final Destination depuis ses débuts. Un groupe de jeunes (la gothique de l’école Erin Ulmer, son copain Ian et leur camarade Wendy) se retrouve dans un endroit rempli d’objets dangereux (une quincaillerie) et la mort danse un bout de temps avec eux, jusqu’à trouver le destin le moins attendu et le plus horrible (une bonne scène de gun à clous). Ouch!

6- Bûche en pleine poire — Final Destination 2

La scène d’ouverture de Final Destination 2 est certainement plus mémorable de la franchise. Impossible, même 17 ans plus tard, de ne pas avoir en tête l’image de cet énorme billot qui déboule en suivant un camion semblable sur l’autoroute. C’est d’ailleurs la dernière chose que verra le patrouilleur Thomas Burke (Michael Landes) dans ce présage impressionnant. L’explosion de sa cervelle dans la fenêtre arrière de son véhicule n’était d’ailleurs qu’un aperçu du niveau de gore inattendu qu’on allait nous servir dans cette suite.

5- Double tranchant — Final Destination

Le premier Final Destination n’est pas reconnu pour ses morts très sanglantes, mais pourtant, celle de Ms. Valerie Lewton (Kristen Cloke), enseignante qui devait accompagner le groupe lors du voyage à Paris, s’avère particulièrement brutale. Morceau de verre dans le cou, explosion dans la cuisine, couteau droit au cœur — la chaise vient s’assurer que tout est bien planté! — la pauvre n’a aucune chance. Notre beau Alex tentera bien de la sauver, en vain.

4- La prunelle de mes yeux — Final Destination 5

Cette scène culte de Final Destination 5 est assurément responsable d’une bonne baisse de revenues pour les chirurgiens oculaires. Même si la mort horrible de la belle Olivia Castle (Jacqueline MacInnes Wood) n’est pas très réaliste, ces gros plans de son œil, maintenu bien ouvert grâce aux pinces de torture ophtalmiques (le nom scientifique qu’on donnera ici à l’instrument), donnent froid dans le dos. Kudos à l’actrice pour s’être prêtée au jeu. D’ailleurs, ses deux yeux y passent dans la version alternative de cette mort, disponible sur l’édition Blu-ray.

3- Bronzées au quatrième degré — Final Destination 3

Quand les clones de Paris Hilton et Nicole Richie se rendent au salon de bronzage dans Final Destination 3, on a droit à une version un peu plus fumante de The Simple Life. Le destin tragique des deux femmes en bikini est certainement au départ l’un des plus drôles de la franchise, mais tourne ensuite en horrible cauchemar dans ses derniers plans lorsque les vitres des lits de bronzage éclatent en même temps que les plaies et que les chairs se retrouvent brûlées vives.

2- Coussin gonflable surprise — Final Destination 2

C’est un doublé! L’enchaînement des morts de Kat Jennings (Keegan Connor Tracy) et de Rory Peters (Jonathan Cherry) de Final Destination 2 reste le plus surprenant du volet le plus gore de toute la franchise. Alors qu’on la croyait sortie d’affaires après une sortie de route, la jeune femme, coincée dans son véhicule, se retrouve littéralement empalée lorsqu’un secouriste fait éclater son coussin gonflable. La fumeuse laisse alors tomber sa cigarette sur une traînée d’essence qui déclenche un explosion avec des conséquences… éviscérantes.

1- Souplesse et agilité — Final Destination 5

On suit la pauvre gymnaste Candice Hooper (Ellen Wroe) pendant plus de quatre insoutenables minutes avant de savoir où exactement la mort la frappera. Le clou sur la poutre? La fuite d’eau près du fil électrique? Les barres asymétriques qui se dévissent? La scène joue beaucoup trop avec nos nerfs pour se terminer complètement ailleurs, avec un atterrissage forcé atroce pour une mort rapide et très surprenante.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.