[Critique] The Furies: un jeu sanglant

3
Note Horreur Québec

Huit femmes qu’on a kidnappé puis relâchées dans une forêt australienne doivent affronter un essaim de psychopathes masqués qui s’amuse à se livrer à une chasse à l’homme.

The Furies a fait son apparition en exclusivité au début du mois sur Shudder et plusieurs fans en parlent déjà comme l’une des perles à découvrir en cette saison de l’Halloween.

The Furies affiche filmLe scénariste et réalisateur Tony D’Aquino nous propose avec ce premier long-métrage une relecture ludique, mais aucunement cohérente du classique The Most Dangerous Game, dont le thème de la chasse humaine a été maintes fois exploité au cinéma. Le croquis des bizarreries entourant le jeu de cette bande de psychopathes pourrait sembler totalement ridicule, mais ces abus scénaristiques sont conduits avec un certain sens de l’humour qui allège l’ensemble. Dommage que le résultat manque de logique dans sa propre structure et que la conclusion soit plus un peu bâclée.

À la réalisation, D’Aquino a le mérite de mettre en scène des morts assez inusitées et gores, en plus de jouer avec les clichés d’usage. Ses assassins sont aussi impressionnants, ne serait-ce que par leur costume farfelu. Cela dit, plusieurs moments marquants de la trame peinent à atteindre un niveau minimum de suspense. Mettre en scène des meurtres sadiques de manière esthétique est un atout, mais les engouffrer dans un linceul de suspense est ce qui leur donne souvent une réelle saveur.

Au niveau de la distribution, les jeunes actrices savent pousser les cris nécessaires, mais aucune ne réussit à offrir un rendu imposant de l’empathie.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.