S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Critique: The Witch
10Note Finale
Note des lecteurs: (4 Votes)
5.4

12745446_1163453826998406_4207799964907946990_nEn Nouvelle-Angleterre, des années avant le procès des sorcières de Salem, une famille excommuniée est isolée près des bois et subit les sévices d’une mystérieuse sorcière.

Le cinéaste Robert Eggers nous raconte cette histoire inspirée de lettres et documents authentiques de la période. Si les avis sont tant polarisés, c’est qu’il compte davantage sur la mise en scène, les performances d’acteur, une trame sonore paniquante appuyée et les non-dits/non-montrés pour créer cette ambiance terrifiante. Le chemin sera donc peut-être plus difficile au goût de certains, mais tellement plus riche et stimulant au final. Plusieurs auront de la difficulté avec les dialogues anglais: les accents sont forts et la langue date. Reconstitution d’époque — très réussie, soit dit en passant — oblige!

The Witch est une production unique et de grande qualité, extrêmement bienvenue dans un genre où la redite ou l’amateurisme sont souvent au rendez-vous.

A propos de l'auteur

Marc Boisclair
Rédacteur en chef

Graphiste, monteur vidéo et anciennement collaborateur chez Sinistre Magazine, Marc partage sa passion pour l’horreur et l’étrange depuis toujours. Aujourd’hui rédacteur en chef et co-fondateur de Horreur Québec, il parcourt sans relâche les salles de projections et de spectacles obscures à la recherche de frissons visuels et/ou auditifs!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.