GLORIOUS
Glorious

Fantasia 2022: première vague de titres dévoilée et prix honorifique pour John Woo!

Chaque année, la première vague de titres annoncée par le Festival international de films Fantasia nous prend toujours un peu par surprise. DÉJÀ!? Oui, l’excitation débute officiellement aujourd’hui alors que les programmateurs dévoilent un premier avant-goût de cette 26e édition, qui se déroulera du 14 juillet au 3 août prochains entièrement en salle!

On apprend que le Prix de carrière honorifique sera remis au légendaire cinéaste chinois John Woo en 2022. Les maniaques de films d’action à la The Killer, Hard Target et Face/Off (pour ne nommer que ceux-ci) ne voudront certainement pas manquer cet événement unique, dont les détails restent encore à dévoiler.

Rodrigo Gudiño (The Last Will and Testament of Rosalind Leigh), fondateur et président du vénéré magazine canadien Rue Morgue, viendra présenter en grande première mondiale son second long-métrage intitulé The Breach, adapté du roman de Nick Cutter, à propos d’une mort tragique dans les forêts du nord de l’Ontario. Le film est présenté dans la toute nouvelle sélection «Ombres septentrionales», dédiée au cinéma canadien étrange et dangereux! On aime.

Rebekah McKendry (All the Creatures Were Stirring) présentera aussi en première mondiale sa nouvelle comédie d’horreur Glorious. Il y est question d’un homme enfermé dans les toilettes d’une halte routière en compagnie d’un inquiétant personnage qui lui parle de la cabine d’à côté. Intriguant.

Si on se déplace plus loin dans le monde, du côté de la Belgique, Megalomaniac de Karim Ouelhaj (The Frozen Eye) racontera l’histoire vraie du Dépeceur de Mons, qui a terrorisé le pays entre 1993 et 2001. Des Pays-Bas, Moloch de Nico van den Brink (les excellents courts The Burden et Sweet Tooth) traite d’une femme traquée par une ancienne entité. Et finalement, en Argentine, des démons menacent le monde et un ancien shaman est le seul espoir de l’humanité dans la comédie d’horreur Legions d’Álex de la Iglesia (30 Coins).

Les amateurs de documentaires ne voudront pas manquer le nouveau Alexandre O. Philippe (78/52, Memory: The Origins of Alien) intitulé Lynch/Oz et qui, comme vous vous en doutez, promet d’aller à la rencontre de David Lynch et The Wizard of Oz (!?).

Toujours dans le rayon des premières mondiales, Andy Mitton (We Go On) explorera la nature anxiogène des dernières années de pandémie avec son nouveau The Harbinger. Dans la sélection Fantasia Underground, il faudrait voir All Jacked Up and Full of Worms d’Alex Philipp, un film d’horreur à micro-budget qui, dit-on, croise Trainspotting, Brain Damage et Videodrome. On aura également droit à un film québécois cette année avec The Diabetic de Mitchell Stafiej (The Devil’s Trap) où la soirée d’un diabétique tourne particulièrement mal.

Mais il ne s’agit qu’un bref aperçu de cette première vague. Voyez le communiqué complet ci-bas en attendant la programmation complète qui sera dévoilée à la fin juin.


LA 26e ÉDITION DE FANTASIA ANNONCE SA PREMIÈRE VAGUE DE TITRES + UN PRIX DE CARRIÈRE HONORIFIQUE POUR JOHN WOO

En première mondiale: GLORIOUS de Rebekah McKendry, CONVENIENCE STORY de Satoshi Miki, THE HARBINGER de Andy Mitton, COUNTRY GOLD de Mickey Reece, THE BREACH de Rodrigo Gudiño, MEGALOMANIAC de Karim Ouelhaj

Jeudi 5 mai 2022 // Montréal, Québec –​ ​ Le Festival international de films Fantasia effectuera un retour en force en salle pour célébrer sa 26e édition avec une dynamique programmation de projections, de panels, d’ateliers et d’événements, du 14 juillet au 3 août 2022.

La programmation complète du festival sera dévoilée à la fin juin. D’ici là, Fantasia est heureux de révéler une première vague de titres et un Prix de carrière honorifique pour un cinéaste de Hong Kong incroyablement influent, dont l’œuvre extraordinaire est étroitement liée à la fondation du festival.

PRIX DE CARRIÈRE HONORIFIQUE: JOHN WOO

Dans le cadre de sa 26sup>e édition, Fantasia est fier d’honorer le légendaire cinéaste hongkongais John Woo en lui remettant un Prix de carrière honorifique.

Avec son approche distinctive de la réalisation, Woo a réinventé l’esthétique et les codes narratifs du cinéma d’action. Personne n’élabore une séquence comme Woo: sa mise en scène est complexe, ses mouvements de caméra sont toujours brillamment chorégraphiés, et sa maîtrise des performances physiques et des cascades est incomparable. Le montage unique de ses films, particulièrement particulièrement par son usage du ralenti, est immédiatement reconnaissable, accentuant l’intensité des scènes ou offrant un contrepoint saisissant aux montées d’adrénaline. Les films de Woo présentent une vision profondément morale, explorant les thèmes de l’amitié et de la confiance de façon émouvante et sincère. À la suite de films d’arts martiaux tels que HAND OF DEATH (1976) et LAST HURRAH FOR CHIVALRY (1979), et de comédies comme MONEY CRAZY (1977) et PLAIN JANE TO THE RESCUE (1982), Woo s’est imposé grâce à des films d’héroïsme sanglant révolutionnaires tels qu’A BETTER TOMORROW (1986), THE KILLER (1989), BULLET IN THE HEAD (1990) et HARD BOILED (1992). Chow Yun-fat, Tony Leung Chiu-Wai et d’autres sont devenus des vedettes internationales devant sa caméra et, en laissant sa marque sur le cinéma d’action, Woo continue d’épater les spectateurs tout comme les autres cinéastes, inspirant nombre de gens à travers le monde. Par la suite, Woo a travaillé à la fois à Hollywood et en Chine, sur des mégaproductions comme HARD TARGET (1993), FACE/OFF (1997), MISSION: IMPOSSIBLE II (2000), et des épopées telles que RED CLIFF I & II (2008, 2009), et THE CROSSING I & II (2014, 2015). Il complète actuellement SILENT NIGHT, son retour au cinéma américain, mettant en vedette Joel Kinnaman et Kid Cudi. Fantasia est fier d’honorer l’héritage de John Woo.

LA CRÉATIVITÉ UNIQUE DE SATOSHI MIKI SERA MISE EN VALEUR À FANTASIA 2022 AVEC LA PREMIÈRE MONDIALE DE CONVENIENCE STORY ET LA PREMIÈRE CANADIENNE DE WHAT TO DO WITH THE DEAD KAIJU?

Le brillant cinéaste Satoshi Miki (ADRIFT IN TOKYO) nous offre sa plus récente aventure surnaturelle. Kato (Ryo Narita, JUST REMEMBERING) est un scénariste qui, un jour, entre dans un commerce mystérieux et découvre qu’il peut y trouver tout ce que son cœur désire. CONVENIENCE STORY de Satoshi Miki, un projet présenté au marché de coproduction Frontières, aura droit à sa première mondiale à Fantasia, bouclant la boucle. Soulignons aussi que c’est le premier scénario signé par le critique du Japan Times, Mark Schilling!

Le sens de l’humour excentrique de Miki sera d’autre part déployé au festival dans le cadre de la première canadienne de WHAT TO DO WITH THE DEAD KAIJU?, une comédie de science-fiction où une créature gigantesque meurt dans une rivière, puis contre toute logique, la classe politique désire en faire une attraction touristique. Cette satire à la DON’T LOOK UP se moque de notre traitement nonchalant des crises environnementales. Première canadienne.

RYAN KWANTEN ET J.K. SIMMONS EN VEDETTE DANS GLORIOUS

Ryan Kwanten (TRUE BLOOD) et J.K. Simmons (WHIPLASH) sont en vedette dans l’étrange comédie d’horreur et de science-fiction de la journaliste, cinéaste et animatrice de podcast Rebekah McKendry. Après une rupture, Wes se retrouve embarré dans les toilettes d’une halte routière isolée avec une présence mystérieuse qui lui parle de la cabine adjacente. C’est le début d’un scénario cauchemardesque. Première mondiale.

LA PREMIÈRE MONDIALE DE THE BREACH DE RODRIGO GUDIÑO INAUGURE LA SECTION « OMBRES SEPTENTRIONALES » DE FANTASIA!

Fantasia est fier d’annoncer une nouvelle section du festival: OMBRES SEPTENTRIONALES, consacrée au cinéma canadien étrange, dangereux, et à (presque) tout ce qui vient entre les deux. Programmée par la critique et animatrice de podcast Carolyn Mauricette, cette section sera lancée cet été avec la première mondiale de THE BREACH de Rodrigo Gudiño.

En tant que fondateur et président de Rue Morgue Magazine, Rodrigo Gudiño a dévoué sa vie au cinéma d’horreur. En 2012, il a réalisé son premier long métrage, THE LAST WILL AND TESTAMENT OF ROSALIND LEIGH. Il est maintenant de retour avec THE BREACH, une adaptation du roman de Nick Cutter qu’il a coscénarisée avec Ian Weir. Racontant une mort énigmatique et horrifique dans les forêts du nord de l’Ontario et le chaos subséquent, le film met en vedette Allan Hawco (REPUBLIC OF DOYLE) et Emily Alatalo (SPARE PARTS), et inclut une musique composée par le mythique guitariste de GUNS N’ ROSES — et producteur exécutif du film— Slash. Première mondiale.

UN NOUVEAU CAUCHEMAR D’ANDY MITTON: THE HARBINGER

Monique (Gabby Beans, HOUSE OF CARDS) quitte son confinement familial durant la pandémie pour aller aider une amie qui souffre de terribles cauchemars qui, apprendra-t-elle trop tard, sont contagieux. Le cinéaste primé Andy Mitton (THE WITCH IN THE WINDOW, WE GO ON) est de retour avec son style unique d’horreur surnaturelle empathique. Déchirant, terrifiant et stupéfiant, THE HARBINGER explore la nature anxiogène et déroutante des dernières années. Première mondiale. 

TAKASHI MIIKE CONCLUT SA TRILOGIE « MOLE SONG » AVEC LE PLUS PUISSANT ÉPISODE DE LA SAGA

Le génial réalisateur Takashi Miike (ICHI THE KILLER) et le brillant scénariste Kankuro Kudo (TOO YOUNG TO DIE!) se surpassent avec THE MOLE SONG: FINAL, où la taupe Reiji voit le clan yakuza qu’il a infiltré tenter d’importer des pâtes faites de méthamphétamines: des « speed-a-ronis ». THE MOLE SONG: FINAL recrée magistralement l’univers extravagant du manga de Noboru Takahashi, avec des marionnettes kawaii, des gags salaces, des personnages colorés et une finale inoubliable. Tomas Ikuta (GRASSHOPPER) livre une performance physique absolument hilarante. Première nord-américaine.

KAPPEI ATTEINT UN NOUVEAU SOMMET DE PUR PLAISIR APOCALYPTIQUE

Nostradamus avait prédit la fin du monde en 1999, mais il s’est trompé. En 2022, Kappei et ses confrères combattants de l’apocalypse, isolés depuis leur enfance, doivent apprendre à vivre une vie «normale» malgré leur bagage psychosocial atypique. Ce premier long métrage de Takashi Hirano (producteur de KAMIKAZE GIRLS) est une comédie d’action excentrique, créée avec l’aide du scénariste Yuichi Tokunaga (FLY ME TO THE SAITAMA). Première nord-américaine.

L’ANIME AU SOMMET

ANIME SUPREMACY! nous plonge au cœur de l’industrie japonaise de l’anime, qui produit 200 séries et rapporte deux trillions de yens chaque année. La discrète, mais déterminée réalisatrice Hitomi Saito (Riho Yoshioka) s’apprête à réaliser sa propre série, tandis que le difficile, mais brillant Chiharu Oji (Tomoya Nakamura) cherche à effectuer un retour… mais il ne peut y avoir qu’un seul numéro un! Cette comédie dramatique sincère et hilarante de Kohei Yoshino montre à quel point il est ardu d’atteindre le sommet sans compromettre sa vision. Première nord-américaine.

NEXT DOOR: UN ÉTONNANT HUIS CLOS OÙ L’HUMOUR NOIR RENCONTRE LE SUSPENSE


Dans NEXT DOOR, un homme prend un verre avec ses amis pour amasser l’argent nécessaire pour s’inscrire à l’académie de police. Le lendemain, il se réveille avec un mal de bloc dans l’appartement voisin, près d’un corps dans une mare de sang. Avec un scénario ingénieux et une performance inspirée de Oh Dong-min (KINGDOM), ce premier long métrage de Yeom Ji-ho est une comédie noire rappelant MONDAY de Sabu. Première nord-américaine.

NIGHT ON EARTH À TOKYO

Dans JUST REMEMBERING, Teruo (Sosuke Ikematsu, SHOPLIFTERS), un ancien danseur, fête ses 34 ans. Yo (Sairi Ito, ASAKO I & II), son ancienne partenaire, conduit un taxi à Tokyo durant la pandémie. Lorsqu’elle aperçoit son ex sur scène un soir, elle est submergée de souvenirs. Inspiré par le classique de Jarmusch, NIGHT ON EARTH, Daigo Matsui dépeint la façon dont nous construisons des relations et créons des souvenirs, tout en capturant la mélancolie des dernières années. Prix du public, Tokyo IFF 2021. Première nord-américaine.

MICKEY REECE TROUVE DU COUNTRY GOLD

George Jones (Ben Hall, MINARI) invite le musicien country Troyal Brooks (Mickey Reece) à faire la fête à Nashville en 1994 — un soir avant que George soit congelé par cryogénie. À la fois drôle et touchant, COUNTRY GOLD est le 29e film de Mickey Reece (CLIMATE OF THE HUNTER, AGNES), qui retrouve Hall, à son meilleur. Une réflexion sincère sur l’atteinte d’un âge où son passé est plus long que son avenir. Première mondiale.


MEGALOMANIAC

Le prolifique Karim Ouelhaj, lauréat du Méliès d’Or pour THE FROZEN EYE (2016), nous offre son quatrième long métrage, de loin le plus brutal, que les fans d’horreur ne voudront pas manquer. Avec une performance incroyable d’Eline Schumacher, MEGALOMANIAC raconte la sordide histoire vraie du Dépeceur de Mons, qui a traumatisé la Belgique. Première mondiale.

HORREUR ANCIENNE À LA HOLLANDAISE: MOLOCH

MOLOCH est le très attendu premier long métrage du cinéaste hollandais Nico van den Brink, qui succède à ses courts primés THE BURDEN (qui sera adapté en un long métrage coproduit par James Wan et Sam Raimi) et SWEET TOOTH, qui avaient tous deux été présentés à Fantasia. MOLOCH raconte l’histoire de Betriek (Sallie Harmsen, BLADE RUNNER 2049), qui vit près d’une tourbière aux Pays-Bas. Lorsque surviennent des horreurs inexplicables, elle devient convaincue que quelque chose d’ancien la traque. Première internationale.

HORREUR EN PROVENANCE DE L’ARGENTINE

Des démons menacent de transformer le monde dans LEGION, un film d’horreur folklorique argentin réalisé par Fabian Forte (DEAD MAN TELLS HIS OWN TALE). Le sort de l’humanité repose entre les mains d’un shaman jadis légendaire (Germán De Silva, WILD TALES), qui se trouve dans un asile psychiatrique. Cette comédie d’horreur jouissive rappelle les premiers films de Álex de la Iglesia. Première nord-américaine.

FANTASIA UNDERGROUND ANNONCE SES DÉLIRANTES PREMIÈRES SÉLECTIONS DE 2022

Inventif film d’horreur d’auteur à micro-budget, le premier long métrage d’Alex Philipp, ALL JACKED UP AND FULL OF WORMS évoque Cassavetes et Hennenlotter au fil d’un film de monstre hallucinant, comme un croisement entre TRAINSPOTTING et BRAIN DAMAGE, avec une touche de VIDEODROME. Première mondiale.

L’abrasif film québécois THE DIABETIC puise dans l’aliénation du West Island pour raconter une soirée qui vire mal pour un diabétique désespéré. Mitchell Stafiej (A, THE DEVIL’S TRAP) a tourné ce film en 16mm, l’a monté sur VHS, puis l’a reconverti en 16mm. Première mondiale.

CAMERA LUCIDA: AVANT-GARDE AMÉRICAINE

La section Camera Lucida dévoile 4 films indépendants américains avant-gardistes.

Le collectif Omnes Films de Tyler Taormina et Jonathan Davies présente deux fantaisies personnelles.

HAPPER’S COMET intrigue avec un épi de maïs couvert de boue, un magnétophone qui s’étend hors d’une fenêtre par un bras, une voiture en panne et des patins à roulettes fixés à des Converse. Des fragments de l’Americana forment une mosaïque sombre et inquiétante dans le dernier film de l’audacieux cinéaste américain Tyler Taormina (HAM ON RYE). Première canadienne.

Dans TOPOLOGY OF SIRENS, Cas (Courtney Stephens) déménage dans la maison de sa tante. La découverte d’une mystérieuse vielle à roue en entraîne une autre: des microcassettes cachées dans l’instrument, étiquetées de symboles étranges, et sur lesquelles on retrouve des sons encore plus bizarres et abstraits. Cas enfile son chapeau de détective et commence une enquête qui la conduira à travers le paysage luxuriant d’une charmante ville de Californie, où elle croise des audiophiles, des expérimentateurs musicaux, des réparateurs, des VJ et des collectionneurs. Première canadienne.

***

Amanda Kramer nous invite à assister à un spectaculaire et subversif programme double, abordant la contre-culture beatnik des années 1950/60 et les émissions de variétés des années 70.

Dans PLEASE BABY PLEASE, les nouveaux mariés Suze (Andrea Riseborough, MANDY) et Arthur (Harry Melling, THE QUEEN’S GAMBIT) forment le parfait couple beatnik… jusqu’à ce qu’ils rencontrent une bande de greasers armés de canifs. Avec aussi Karl Glusman (LOVE) et Demi Moore (GHOST). Première canadienne.

Sissy St. Claire (Sophie Von Haselberg) n’a qu’un rêve: devenir célèbre! Dans GIVE ME PITY! elle anime un spectacle de variétés plein de ragots et de glamour, le tout parfois accompagné de quelques excès de vanité et de désillusion. Pire encore, un homme encapuchonné est aperçu en coulisses et menace de tout arrêter. Cette comédie délicieuse, embarrassante et teintée d’horreur de Amanda Kramer est une satire de la télévision américaine, relevée par une performance centrale spectaculaire. Première nord-américaine.

FAST & FEEL LOVE

Dans FAST & FEEL LOVE, Kao (Nat Kitcharit), 30 ans, a dévoué sa vie à… empiler des verres! Mais lorsque sa copine Jay (Urassaya Sperbund) le laisse, il doit revoir ses choix de vie. Après HEART ATTACK (Fantasia 2016), l’iconoclaste thaïlandais Nawapol Thamrongrattanarit revient au festival avec son premier «film d’action», une comédie ludique et surprenante qui inclut des clins d’œil à FAST & FURIOUS et PARASITE. Première canadienne.

DOCUMENTAIRES DE LA MARGE

Alexandre O. Philippe (THE TAKING, 78/52) dissèque l’histoire du cinéma comme aucun autre documentariste avant lui. Dans, LYNCH/OZ, qui inclut des interviews avec John Waters, David Lowery et Rodney Ascher, Philippe va à la rencontre de David Lynch et de THE WIZARD OF OZ. Première canadienne.

Dans THE PEZ OUTLAW, Amy Bandlien et Bryan Storkel explorent les aventures d’un curieux collectionneur de distributeurs de bonbons Pez. Plus étrange qu’une fiction, ce récit d’un sympathique campagnard ayant réussi à glisser entre les doigts d’une puissante entreprise américaine nous invite également au cœur d’un groupe éclectique de véritables passionnés; une communauté qui n’est pas sans rappeler la nôtre. Qui aurait cru qu’un documentaire criminel puisse être du bonbon à ce point? Première internationale.

AXIS: L’ANIMATION ASIATIQUE EST À L’HONNEUR

La section d’animation de Fantasia se tourne vers l’Orient, s’intéressant à l’anime et plus

Vitrine sur l’animation sud-coréenne

Ayant déjà fait l’objet de romans, de bandes dessinées et de documentaires, l’histoire de Chun Tae-Il, dont le sacrifice réveilla le mouvement ouvrier en Corée du Sud, inspire encore après un demi-siècle. Le réalisateur Hong Jun-pyo offre avec CHUN TAE-IL: A FLAME THAT LIVES ON un récit très émouvant et visuellement splendide, qui fait honneur à son sujet. Un long métrage d’animation sud-coréen qui plaira aux spectateurs de tous âges. Première nord-américaine.

Le film de Hong fait partie d’une vitrine sur l’animation sud-coréenne à Fantasia 2022. Longtemps négligée, considérée surtout comme une usine pour les dessins animés japonais et américains, la Corée du Sud a bâti une communauté d’animation nationale dont les films sont désormais parmi les meilleurs au monde, à la fois techniquement et artistiquement. La vitrine de Fantasia présentera une sélection de nouveaux courts métrages ainsi que des rétrospectives, un programme pour enfants, et une classe de maître par Kim Kangmin (KKUM).

  • Présenté avec le soutien du Ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme de la Corée du Sud; la Korea Creative Content Agency, l’Association des cinéastes d’animation indépendants sud-coréens, et le Centre culturel sud-coréen au Canada.

L’anime, du conte de fées à l’opéra rock

Une créature monstrueuse devient le guide d’une fillette innocente dans l’émouvant conte de fées gothique animé THE GIRL FROM THE OTHER SIDE, coréalisé par Yutaro Kubo et Satomi Maiya, deux jeunes talents prometteurs. Le duo avait présenté une adaptation en court métrage du manga de Nagabe à Fantasia 2019. Richesse, élégance et sensibilité: enfin, l’énigmatique saga de Shiva et de son Guide reprend vie au grand écran. Première canadienne.

Un musicien et un danseur bouleversent la civilisation médiévale japonaise dans INU-OH, l’opéra rock animé de Masaaki Yuasa (MIND GAME, DEVILMAN CRYBABY). Son tout nouveau long métrage, tour de force absolu, regorge d’énergie inspirée. Taiyo Matsumoto signe la magnifique conception des personnages mis en scène avec panache par Yuasa dans son scénario éblouissant d’inventivité. Première québécoise.


Un joyau d’animation afro-antillaise

Quelque part existe un royaume mystique où règnent l’abondance et la vie éternelle, mais si la princesse Opal devient un jour triste, les ténèbres et la ruine s’abattront sur le royaume. Le cinéaste martiniquais Alain Bidard (BATTLEDREAM CHRONICLE, 2015) présente OPAL, son deuxième long métrage. Il s’agit d’un conte de fées somptueusement détaillé, avec une très riche sensibilité afro-antillaise. Le film a déjà remporté des prix dans divers festivals à travers le monde. Première canadienne.

Titres additionnels de la 1re vague:

BABY ASSASSINS (Japon) – Réal.: Yugo Sakamoto

Deux tueuses à gages adolescentes cherchent un travail à temps partiel tout en luttant contre des yakuza. Une féroce et hilarante comédie d’action. Première québécoise.

DEADSTREAM (États-Unis) — Réal.: Vanessa Winter, Joseph Winter

Humiliée et démonétisée après une controverse, une vedette de l’Internet tente de reconquérir ses abonnés en diffusant en direct une nuit dans une maison hantée. Un croisement déjanté entre EVIL DEAD et le pire livestream imaginable. Sélection officielle: SXSW 2022. Première canadienne.

L’EMPLOYÉE DU MOIS (Belgique) — Réal.: Véronique Jadin

Inégalité entre les sexes et culture d’entreprise biaisée: Véronique Jardin fait un tour d’horizon complet dans cette comédie à l’humour franchement noir. Situations angoissantes, imbroglios hilarants, certains moments vous brisent le cœur, tandis que d’autres vous basculent dans l’absurdité la plus totale. Sélection officielle: Tribeca 2022. Première canadienne.

INCROYABLE MAIS VRAI (France) – Réal.: Quentin Dupieux

Alain et Marie déménagent dans une banlieue tranquille. Un mystérieux tunnel dans la cave de leur nouvelle maison chamboulera leurs vies. Un inspiré déliré de Quentin Dupieux (MANDIBULES, LE DAIM, WRONG), mettant en vedette Alain Chabat, Léa Drucker, Benoît Magimel et Anaïs Demoustier. Sélection officielle: Festival international du film de Berlin 2022. Première nord-américaine.

ON THE LINE (Corée du Sud) — Réal.: Kim Sun, Kim Gok

Rarement un film d’action est parvenu à susciter autant d’excitation et d’anxiété que cette immersion pertinente dans les dédales de l’hameçonnage, où un ancien détective s’engage dans une aventure périlleuse visant à infiltrer et démanteler un immense cartel de fraudeurs. Première canadienne.

RESURRECTION (États-Unis) — Réal.: Andrew Semans

Rebecca Hall, Tim Roth et Grace Kaufman sont en vedette dans ce film d’horreur psychologique explorant les traumatismes latents. Vous serez choqué. Vous serez dévasté. Vous serez abasourdi. Sélection officielle: Sundance 2022. Première canadienne.

SHARP STICK (États-Unis) – Réal.: Lena Dunham

Lena Dunham est de retour avec un nouveau long métrage honnête et audacieux sur la découverte sexuelle, avec maintes surprises et un ton unique. Mettant en vedette Kristine Froseth, Taylour Paige, Jennifer Jason Leigh, Jon Bernthal, Scott Speedman et la scénariste-réalisatrice elle-même. Sélection officielle: Sundance 2022. Première canadienne.

SPEAK NO EVIL (Danemark) – Réal.: Christian Tafdrup

Le film danois qui a pulvérisé Sundance arrive au Canada. À la fois une intelligente satire et une classe de maître de suspense, ce cauchemar déstabilisant vous hantera pendant des années. Sélection officielle: Göteborg Film Festival 2022. Première canadienne.

La 26e édition du Festival international de films Fantasia est présentée par Vidéotron en collaboration avec Desjardins, et est rendue possible grâce au soutien financier de Téléfilm Canada, du gouvernement du Québec, de la SODEC, du Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, de Tourisme Québec, de la Ville de Montréal, du Conseil des arts de Montréal et de Tourisme Montréal.

Une deuxième vague de titres de Fantasia 2022 sera annoncée en début juin, alors que la programmation complète sera dévoilée à la fin juin, et les billets seront mis en vente peu après. Pour plus d’informations, visitez notre site Web www.fantasiafestival.com.

Fondateur et rédacteur en chef

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×