S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Hier soir avait lieu la 20e soirée du Gala Québec Cinéma (anciennement «Soirée des prix Jutra»), animée par les comédiennes Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, où les artistes et artisans du cinéma d’ici ont été récompensés.

N’ayant pas été mis à l’écart, le cinéma de genre était bel et bien souligné parmi les nominés avec la présence des films des réalisateurs Robin Aubert, Robert Morin et Simon Lavoie.

Sans surprise, Les Affamés de Robin Aubert a dominé la soirée en remportant non moins de 8 Iris sur ses 9 nominations:

  • Meilleur film
  • Meilleure réalisation – Robin Aubert
  • Meilleure interprétation féminine, rôle de soutien – Brigitte Poupart
  • Meilleur son
  • Meilleurs effets visuels
  • Meilleure musique originale
  • Meilleur maquillage
  • Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec

Il lui était d’ailleurs impossible de repartir avec les 9 trophées puisque la comédienne Micheline Lanctôt se retrouvait également dans la catégorie «Meilleure interprétation féminine, rôle de soutien»; prix décerné à Brigitte Poupart.

Malgré ses 10 nominations, l’excellent Le problème d’infiltration de Robert Morin est reparti qu’avec un seul Iris alors que Christian Bégin s’est mérité le prix de la meilleure interprétation masculine pour un premier rôle.

De son côté, La petite fille qui aimait trop les allumettes de Simon Lavoie est malheureusement reparti bredouille, n’ayant pu remporter aucune récompense malgré ses 8 nominations dont «Meilleur film».

Visionnez l’extrait où Les Affamés a été sacré meilleur film de l’année:

Écoutez Robin Aubert au sujet de l’absence d’un DVD de Les Affamés, au Québec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.