S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Vous avez sûrement appris que Shelley Duvall, l’actrice américaine bien connue pour son rôle iconique de Wendy dans The Shinning n’allait pas très bien. C’est dans une entrevue que la star a accordé à l’émission The Dr. Phil Show vendredi le 18 novembre dernier qu’on apprenait la triste nouvelle. Les premières images de cet entretien, publiées un peu partout plus tôt cette semaine, nous montrent une femme confuse et malade, physiquement et phychologiquement.

Lors de l’entrevue, Duvall, 67 ans, y est allée de plusieurs révélations qui auraient dû rester du domaine du privé. En plus de prétendre entre autres de Robin Williams, avec qui elle partageait la vedette dans le film Popeye, serait toujours vivant sous une autre forme, l’actrice n’avait aucune idée de qui Dr. Phil pouvait être: «Êtes-vous un policier? Un détective privé?» lui a-t-elle demandé.

Comment s’est elle retrouvée sur ce plateau? Visiblement, certains membres de son entourage l’auraient mal conseillé.

Vivian Kubrick aux secours de la star

Dans une lettre ouverte publiée sur Twitter, Vivian Kubrick, fille du fameux réalisateur, n’a pas hésité a exprimer son dégoût envers l’entrevue qu’elle qualifiait d’exploitative et appelait au boycott.

Jeudi, 24 heures avant la diffusion de l’entrevue intégrale, Kubrick annonçait la création d’un gofundme destiné à amasser des fonds pour venir en aide à Duvall. Jusqu’à maintenant, plus de 15 000$ ont été amassés sur un objectif de 100 000$.

Un sociofinancement critiqué

Bien que l’intention de Vivian Kubrick soit extrêmement louable, certains critiquent aujourd’hui la campagne. Kubrick est en effet membre de l’Église de Scientologie depuis 1999, une organisation peu sympathique envers les traitements physchiatriques. Sur la page de la campagne, les dons se rendent à Clearwater, en Floride. Ni Vivian, ni Duvall n’habite dans la région, mais le centre des opérations de l’Église s’y trouve par contre.

Horror Freak News rapporte aussi que les deux femmes ne seraient pas en contact depuis le tournage de The Shining, en 1979 et que 100 000$ sont demandés alors que Kubrick ignore tout des traitements qu’aurait besoin Duvall. Bref, l’histoire est très suspecte.

Souhaitons un prompt rétablissement à Shelley Duvall, peu importe d’où l’aide proviendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.