S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le documentaire La Cage: L’histoire de la Corriveau, réalisé par Alain Vézina (Le scaphandrier), sera présenté en grande première les 18 et 23 septembre prochain au Festival de Cinéma de la Ville de Québec!

L’histoire de la célèbre dame et le synopsis du film vont comme suit:

imageLe 18 avril 1763, une jeune femme, reconnue coupable du meurtre de son époux, est pendue à Québec. Pareil fait divers aurait dû en principe sombré dans l’oubli, mais les dispositions singulières prises par les autorités pour la dépouille de la condamnée ont, au contraire, marqué les mémoires. Le cadavre fut enfermé dans une cage et exhibé pendant près de 40 jours à la vue des passants, tel un macabre étendard de l’implacable sévérité du nouveau régime britannique. La tradition orale va au fil des générations faire de cette simple affaire judiciaire la source de récits surnaturels où la présumée meurtrière devient une sorcière et une morte-vivante. Après avoir alimenté la verve intarissable des conteurs, ces légendes vont inspirer auteurs, artistes et chansonniers qui feront de cette femme l’un des personnages les plus emblématiques du folklore québécois : La Corriveau.

En 2011, une découverte incroyable est venue ancrer la légende dans la réalité : la cage de la Corriveau fut retrouvée par hasard dans les réserves d’un musée américain. Une rigoureuse expertise menée par le Musée de la civilisation de Québec a permis par la suite de l’authentifier. Le documentaire retrace le périple de cet artefact unique, relate l’histoire tragique à l’origine de sa fabrication et se penche sur bon nombre des légendes qui ont assuré à la Corriveau sa postérité dans l’imaginaire collectif des Québécois.

Le tout dernier 31 de Rob Zombie, le found footage français Therapy ainsi que le film d’horreur perse Under the Shadow seront également projetés lors du Festival

Visitez le site du FCVQ pour vous procurer des billets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.