S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

C’est le Monsterpalooza ce weekend à Pasadena en Californie — un endroit où on aimerait tous être en ce moment— et la convention avait l’honneur de recevoir cette année le réalisateur et créateur de la franchise Child’s Play, Don Mancini, en compagnie des acteurs Jennifer Tilly et Fiona Dourif ainsi que du spécialiste en effets spéciaux Tony Gardner (The Return of the Living Dead, The Blob, Army of Darkness, etc.).

Bloody-disgusting était sur place et nous rapporte quelques scoops du Q&A sur le sujet:

Don Mancini: «Cult of Chucky reprend l’histoire de Nica, tout juste après le bain de sang qui a conclu le dernier film. Nica a pris le blâme pour tous les meurtres de Chucky. Elle est envoyée dans une institution psychiatrique et après quatre années de thérapie à l’électrochoc et de médication, les médecins l’ont finalement convaincue que Chucky n’était qu’une hallucination et qu’elle aurait en effet assassiné toute sa famille.»

«Ses médecins viendront compliquer les choses en introduisant en thérapie de groupe… une poupée Chucky.»

«Chucky est un personnage tellement versatile qu’il peut s’adapter à différents sous genres. Ce film-ci sera un véritable casse-tête, Chucky rencontre Inception, puisqu’on traite avec des personnages dont la perception de la réalité est altérée par leur folie, leur médication et leur état d’hypnose.»

«Les effets gores du film seront définitivement les plus sanglants que toute la franchise. Ce n’est pas quelque chose que nous avions prévu, ça s’est plutôt avéré ainsi [pendant le tournage].»

“[‘Cult of Chucky’] picks up the story of Nica after the bloodbath that happens in the last movie, and Nica has taken the wrap for all of Chucky’s murders,” Mancini told the Monsterpalooza audience. “She was sent to a mental institution, and after four years of shock therapy and drugs, doctors have convinced her that Chucky was just a delusion and that she had actually murdered her entire family.

“It’s a cool prescription for suspense, right?” Mancini Asked the audience before continuing: “Then her doctor complicates matters by introducing into her group therapy sessions…a Chucky doll.”

“Chucky is such a versatile character that you can plug him into different sub genres,” says Mancini, who calls the new film surreal. “This one is the mind fuck, Chucky meets ‘Inception’ because you’re dealing with a bunch of characters whose perception reality is altered by their madness, the drugs that their on, and by hypnosis.”

“The gore effects in this movie….this is definitly the goriest of all of the movies,” Mancini stated while assuring the audience that he wasn’t pandering to them. “[This] wasn’t something [we] set out to do, it just sort of turned out that way.”

L’équipe de iHorror a aussi filmé la table ronde complète ici, pour les intéressés.

Rappelons que la sortie de Cult of Chucky est prévue pour octobre prochain. Le film met en vedette Fiona Dourif, Jennifer Tilly, Alex Vincent et Brad Dourif, qui prête à nouveau sa voix au célèbre tueur en série.

Accusée à tort du meurtre de sa famille, Nica se retrouve internée dans un asile psychiatrique depuis 4 ans. Évidemment, Chucky viendra y faire une petite visite pour mettre à terme ses plans diaboliques. C’est Andy Barclay qui viendra à son secours, mais devra tout d’abord déjouer la toute aussi déterminée Tiffany qui sera prête à tout pour protéger l’amour de sa vie.

Voyez la pré-bande-annonce parue il y a quelques semaines:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.