Malefycia Chapitre 2: notre verdict!

Mathieu Surprenant et sa bande de joyeux détraqués sont de retour cette année pour une deuxième édition de Malefycia, au Bassin Peel de Montréal. Les médias étaient invités cette semaine pour découvrir en primeur la fameuse maison hantée du festival, en plus d’un avant-goût du Freak Show, un spectacle de variété à saveur sanglante, animé par l’humoriste Christopher Williams en compagnie du magicien Vincent C.

img_9832
Le magicien Vincent C, qui nous fait sa démonstration impressionnante du jeu du couteau

Plusieurs rebroussaient chemin, d’autres criaient au scandale

Certains médias présents l’ont avoué après coup, ils ignoraient tout du festival et croyaient avoir affaire au type de maison hantée que l’on retrouve à La Ronde au mois d’octobre. En attendant en file pour entrer, il n’était pas rare de voir des gens finalement rebrousser chemin, visiblement trop écoeurés par les premières pièces. Sachez que Malefycia propose une maison extrême, destinée aux 18 ans et +, et ce n’est pas seulement pour des raisons marketing…

Si vous êtes inconfortable à l’idée de vous faire toucher, si certains sujets vous sont trop tabous, si vous traînez des traumatismes particuliers ou si vous ne voulez tout simplement pas défaire votre mise en plis ou salir vos chaussures: louez-vous plutôt un bon film d’horreur en sécurité à la maison.

[Sachez tout de même que pour visiter la maison, on doit revêtir une chienne, question d’éviter le pire!]

La maison

En 20 minutes, on visite une douzaine des pièces (approximativement, on perd rapidement le fil dans ce genre d’environnement) aux thématiques toutes plus trash, dégradantes et lugubres les unes que les autres. Et (honte à moi?), je me suis affreusement amusé.

On m’a kidnappé, séparé de mon groupe, j’ai eu droit à un striptease à moitié excitant, j’ai eu du sang plein les mains, des gens qui m’agrippaient dans tous les sens, j’ai vu des choses qui m’ont LITTÉRALEMENT donné haut le coeur et, à ma grande surprise, j’en redemandais. Les fans d’horreur sont souvent très masochistes…

Pas tout le monde qui ressort vivant de Malefycia...
Pas tout le monde qui ressort vivant de Malefycia…

Un labyrinthe réglé au quart de tour

Les décors sont extrêmement détaillés. Dans un flash, on se retrouve catapulté dans un univers différent, encore plus cauchemardesque que le premier; un cirque qu’on devine extrêmement difficile à gérer à cause de ces nombreux enchaînements et de la quantité de gens impliqués. Les acteurs sont d’ailleurs très convaincants et on ne peut plus dédiés. Kudos à cet homme de petite taille qui, grâce à un maquillage saisissant, hante maintenant mes pires rêves. Je ne vous dirai par contre pas dans quelle pièce il se cache! (rire diabolique)

On aurait peut-être souhaité un scénario plus élaboré. Le fil conducteur entre les pièces étaient pour ainsi dire absent. Aussi, parmi ce chaos et les gens qui crient, il est aussi parfois difficile de comprendre les directives des personnages. Mais honnêtement, une fois qu’on sait dans quoi on s’embarque et si on est d’aplomb pour une bonne frousse, on ressort en riant aux éclats de ce tour de maison hantée carrément débile.

img_9841
Mathieu Surprenant, devant l’entrée de sa dernière création

Malefycia se déroule du 20 au 23 octobre et du 27 au 31 octobre.

Consultez le site web du festival pour plus de détails.

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.