S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Bonne nouvelle pour les fans de Peter Jackson! Cette semaine, le cinéaste derrière la trilogie Lord of the Rings aurait affirmé être en train de travailler sur la restauration des films d’horreur qui l’ont fait connaître. En effet, les cultes Bad Taste (1987) et Dead Alive (1992) qui n’ont, jusqu’à ce jour, connu aucune réédition majeure, seraient en ce moment retravaillés dans cette optique.

Avant de s’illustrer dans la sphère du cinéma grand public, Peter Jackson était reconnu comme un cinéaste indépendant gore et second degré particulièrement inventif. De nombreux fans réclamaient depuis longtemps de pouvoir remettre la main un jour sur ses premiers films. Il semblerait que nos prières aient été entendues. En effet, lors d’une entrevue réalisée par l’équipe du Empire Film Podcast, Jackson a affirmé:

«Tout ce qui est disponible de ces films est, genre, de la qualité d’un téléfilm des années 90, ce qui est ce que nous avions de meilleur à l’époque… comparé à ce que nous avons aujourd’hui, l’image est vraiment horrible. Je ne les ai pas ressortis parce que si je le fais, je veux que ce soit en meilleure qualité. Nous avons fait quelques expériences. L’image est maintenant fantastique. On dirait qu’ils ont été tournés en 35 mm. Donc, ce que nous faisons maintenant est… de produire de belles copies 4K de ces films complètement restaurés pour les remettre en circulation. »

Pour le moment, aucune date n’est annoncée pour la sortie des nouvelles versions, mais nous vous tiendrons au courant dès que ce sera le cas.

A propos de l'auteur

Raphaël Boivin-Fournier

Étudiant à la maîtrise en littérature et ancien chroniqueur culturel au journal Quartier Libre, Raphaël est un passionné d'horreur. Particulièrement amateur de films de série Z et de cinéma indépendant, il est aujourd'hui rédacteur chez Horreur Québec.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.