S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Fans de cinéma d’horreur, réjouissez-vous: Shudder Canada, le nouveau service de visionnement sur demande conçu sur mesure pour vous est officiellement arrivé au pays!

L’application, qui vient tout juste d’être lancée, est disponible sur tous les systèmes IOS, Android et Roku. Les abonnements sont à 4,99$/mois ou 49,99$/année (CAD). Une période d’essai de 7 jours gratuits est aussi offerte.

La sélection

Pour l’instant, c’est environ 240 titres qui sont offerts. Quelques films ont déjà été ajouté au courant de la semaine (Shudder testait sa version bêta depuis quelques jours déjà). Reste à voir à quelle fréquence les nouveautés s’amèneront.

Le catalogue, visiblement bâti par des gens qui s’y connaissent, est extrêmement varié. On passe de vieux classiques (Let Sleeping Corpses Lie, Pieces, The Toolbox Murders) aux films étrangers (Santa Sangre, Rabid, Riki-Oh: The Story of Ricky), sans oublier les grosse productions plus récentes (Insidious, V/H/S) et même quelques documentaires (Cropsey)! Les films sont aussi classés par catégories assez loufoques comme «Flesh Eating Frenzy» ou encore «Bad Genes & Killer Kids».

Le module shudder.tv quant à lui diffuse des films en continu et propose des entrevues et autres extraits en coulisses.

Seul bémol

Les unilingues francophones n’y trouveront pas leur compte, du moins pas tout de suite. L’interface ne propose pas encore de version française. N’espérez pas non plus retrouver des pistes françaises ou sous-titres lors de vos visionnements (sauf dans le cas de films étrangers, évidemment). Espérons que Shudder Canada pensera un peu aux québécois dans le futur.

L’application est parfois lente et présente quelques bugs; problèmes qui devraient se régler assez rapidement. Outre ces petits défauts, le nouveau service de streaming s’avère déjà un must pour les maniaques d’horreur qui devraient rapidement y trouver leur compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.