Suspiria: Dakota Johnson revient sur sa thérapie et Thom Yorke discute de la trame sonore

C’était la conférence de presse officielle du très attendu remake de Suspiria, du cinéaste Luca Guadagnino (Call Me By Your Name), aujourd’hui à Venise. Le réalisateur était joint par Dakota Johnson, Tilda Swinton, Mia Goth, Chloe Grace Moretz, Jessica Harper, Thom Yorke ainsi que le scénariste David Kagjanich devant une salle comble de journalistes.

Deadline relate que l’événement a débuté avec la lecture d’une lettre par Tilda Swinton, supposément écrite par l’absent Lutz Ebersdorf, officiellement crédité pour le rôle du psychanalyste âgé du film. Évidemment, tout le monde soupçonne que c’est en fait l’actrice qui incarnerait ce rôle, sous une tonne de maquillage et prosthétiques, mais lorsque la question lui est posée directement, Swinton évite de répondre. Le cinéaste a déjà pourtant déjà nié ces allégations par le passé.

L’actrice Dakota Johnson est ensuite revenue sur l’histoire où elle mentionnait avoir eu recours à des soins psychologiques suite au tournage du film:

«Tout d’abord, je n’ai pas été psychanalysée. Je suis une personne très poreuse et j’absorbe beaucoup de sentiments. Parfois, lorsque vous travaillez sur un sujet sombre, il peut rester avec vous. Parfois, lorsque vous parlez à des personnes sympathiques, ça aide. Et mon thérapeute est une personne sympa. L’expérience n’était pas traumatisante. C’était amusant et exaltant. C’était malicieux et espiègle et j’ai aimé l’expérience plus que tout. Le film ne m’a pas envoyé dans une salle. J’ai juste beaucoup de sentiments.»

Le musicien Thom Yorke, qui compose la trame sonore du film, a également commenté le défi incommensurable qu’il a dû relever:

«Ça a été un processus étrange depuis le début. Quand ils sont venus me voir, j’ai pensé qu’ils étaient fous. Suspiria a une trame sonore légendaire. Il m’a fallu quelques mois pour y réfléchir. Je voulais fuir, mais je savais que je le regretterais si je le faisais. L’original est une trame sonore si intense. Je n’ai pas essayé de la reproduire. Je ne pouvais pas. Mais j’ai beaucoup utilisé la répétition, comme l’a fait Goblin. J’ai créé des sortilèges dans mon studio.»

Le site mentionne également que la première projection de presse n’a pas été unanime. En effet, si le film a reçu des applaudissements nourris lors du générique de fin, certains l’ont également hué. La journaliste Andreas Wiseman mentionne qu’il s’agit d’un tour de manège effréné qui risque de polariser son public. 

C’est le 2 novembre prochain qu’on pourra en juger par nous-mêmes.

L’affiche officielle du film a été par ailleurs dévoilée cette semaine:

Suspiria 2018 poster

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.