Critique: Black Mountain Side

Note des lecteurs0 Note0
8

Dans des conditions rappelant celles de The Thing, une équipe d’archéologues découvre une étrange structure non loin de son repère isolé dans le nord du Canada.

Présenté au Fantasia International Film Festival en 2014 et nouvellement arrivé en vidéo sur demande, le long-métrage de l’albertain Nick Szostakiwskyj étonne en réussissant à se comparer au grand classique de Carpenter (l’inspiration et l’hommage est flagrant), mais surtout en se distinguant par son originalité.

Il faut dire que l’action s’installe lentement à la montagne. Les membres du groupe — exclusivement masculin — réagiront éventuellement à la trouvaille (ou à l’isolement?) dans un crescendo de violence beaucoup trop réaliste; merci à l’équipe des effets spéciaux. Mais lorsque le mystère s’installe finalement, il ne nous quitte jamais… tout comme cette voix rauque et inquiétante qu’on peut entendre pendant les moments clés du film.

Black Mountain Side est parfait pour les températures hivernales ou la psychose saisonnière, selon.

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.