S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Critique: Hush
8Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
7.5

12967524_1203758046301317_6589920331160656535_oMaddie, sourde-muette depuis l’adolescence, s’est retirée seule dans un chalet afin de rédiger son prochain roman. Un soir, un homme masqué se pointe et la terrorise avec son arbalète. Elle devra user de stratégie pour espérer le vaincre, malgré son handicape.

Le réalisateur d’Oculus nous revient avec ce home invasion classique, exclusivement disponible sur Netflix (au moment d’écrire ces lignes). Classique? Pas entièrement. Hush s’inspire bien des The Strangers et Them de ce monde, mais joue avec les codes établis du genre pour déstabiliser le spectateur. Les stéréotypes tombent donc rapidement pour laisser place à un survival bien tassé (1h20 sans fla-flas) aux dénouements intelligents et parfois même surprenants.

On aurait pourtant gagné au niveau de la tension et de l’originalité à pousser l’expérience plus loin en nous faisant vivre davantage le point de vue de l’héroïne, sans sono. Imaginez la terreur d’être pourchassé par un tueur qu’on ne peut entendre. Malgré tout, Hush demeure l’un des meilleurs divertissements de l’année jusqu’à maintenant.

 

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.