Critique: Hush

Note des lecteurs1 Note7.5
8
Note Horreur Québec

12967524_1203758046301317_6589920331160656535_oMaddie, sourde-muette depuis l’adolescence, s’est retirée seule dans un chalet afin de rédiger son prochain roman. Un soir, un homme masqué se pointe et la terrorise avec son arbalète. Elle devra user de stratégie pour espérer le vaincre, malgré son handicap.

Le réalisateur d’Oculus nous revient avec ce home invasion classique, exclusivement disponible sur Netflix (au moment d’écrire ces lignes). Classique? Pas entièrement. Hush s’inspire bien des The Strangers et Them de ce monde, mais joue avec les codes établis du genre pour déstabiliser le spectateur. Les stéréotypes tombent donc rapidement pour laisser place à un survival bien tassé (1 heure 20 minutes sans fla-flas) aux dénouements intelligents et parfois même surprenants.

On aurait pourtant gagné au niveau de la tension et de l’originalité à pousser l’expérience plus loin en nous faisant vivre davantage le point de vue de l’héroïne, sans sono. Imaginez la terreur d’être pourchassé par un tueur qu’on ne peut entendre. Malgré tout, Hush demeure l’un des meilleurs divertissements de l’année jusqu’à maintenant.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.