S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Critique: Rupture
6Note Horreur Québec
Note des lecteurs: (3 Votes)
4.3

Renee (Noomie Rapace, Prometheus), mère monoparentale, mène une existence banale. Elle était loin de se douter que sa vie basculerait lorsque des individus la séquestre dans le but de lui faire subir quelques expériences scientifiques. Elle tentera par tous les moyens de s’y en échapper.

Présenté en première mondiale au festival Fantasia, Rupture se présente comme un film de science-fiction, d’horreur et de suspense. Steven Shainberg (Fur: An Imaginary Portrait of Diane Arbus) réussit en parti à combler les attentes. Le film repose sur la performance de Rapace qui est tout simplement renversante. On ne peut que s’identifier à son personnage. Le suspense est maintenu avec brio pendant les tentatives d’évasion de la protagoniste, mais s’essouffle un peu avant la fin. L’amateur d’horreur risque par contre d’être déçu. Le film nous fait bien vivre quelques moments de frayeur, mais on en aurait voulu davantage et c’est ce qui déçoit. La comparaison avec le film Invasion of the Body Snatchers (1978) est inévitable. Shainberg est loin de nous livrer un film du même calibre.

Malgré quelques effets spéciaux qui tombent à plat et un scénario qui manque d’originalité, le film vaut quand même la peine d’être vu ne serait-ce que pour la prestation de Noomie Rapace.

2 Réponses

  1. deb

    excellent! originale, très simples, pas étonnant que certaines personnes certainement habituées aux grand blockbusters ne comprennent l”âme même de ce filme

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.