[Fantasia 2018] Tigers Are Not Afraid: le cœur entre les griffes

Note des lecteurs1 Note8.5
9.2

C’est une chaleureuse ovation debout qui attendait Issa López après le générique de son Tigers Are Not Afraid (Vuelven), présenté à Fantasia lundi dernier. Le public était effectivement resté pour pouvoir écouter la cinéaste discuter avec beaucoup d’éloquence de son premier long-métrage de genre (elle qui enfile les romcoms à succès depuis plus de 15 ans au Mexique) et peut-être ainsi sécher quelques larmes.

On y suit une poignée d’orphelins de la guerre de la drogue qui tente de survivre à travers les quartiers malfamés de Mexico et parmi toutes les horreurs que les cartels sèment derrière eux.

Une fable. Des enfants. Un pays en guerre. Tous ces thèmes rejoignent effectivement bien le cinéma de Guillermo del Toro, qui a d’ailleurs encensé le film. La cinéaste ne cache pas non plus ses influences de Pan’s Labyrinth et The Devil’s Backbone, mais surtout de Turtles Can Fly, qu’elle nous somme de voir. Mais ce qu’il y a de plus renversant, c’est que Tigers ne souffre aucunement à la comparaison.

López réussit à construire un conte qui lui est propre. À travers la réalité barbare que doivent affronter ces enfants, la femme propose une idylle fantastique, avec des visuels d’une poésie déconcertante, magnifique et parfois même inquiétante; des graffitis des bidonvilles qui s’animent à cette longue traînée de sang qui suit notre jeune héroïne. L’univers onirique créé émeut grandement et vient balancer le réalisme sombre et cruel du propos. Il s’agit d’un film Ying et Yang, comme elle l’a mentionné lors du Q&A.

Mais tout cet univers ne fonctionnerait pas sans l’interprétation du jeune casting, auquel on s’attache plutôt rapidement. Les jeunes acteurs, pour la plupart sans expérience aucune, réussissent à se projeter dans des émotions très sombres avec un réalisme bouleversant. La trame sonore touchante aide beaucoup en ce sens et nous garde constamment en émotion.

Tigers Are Not Afraid est un film important pour toutes ses qualités cinématographiques, mais surtout parce qu’il dépeint les conditions de vies de centaines de milliers de mexicains avec audace, créativité et… énormément de cœur.

[button color=”blue” size=”normal” alignment=”none” rel=”follow” openin=”samewindow” url=”https://www.horreur.quebec/fr/critiques/festivals/fantasia-2018/”]Consultez notre couverture Fantasia 2018[/button]

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.