the conjuring warren

«The Conjuring» et cie: 5 autres enquêtes paranormales des Warren à découvrir

En 2013, James Wan a changé le visage du cinéma d’horreur en introduisant le mythique couple de parapsychologues Lorraine et Ed Warren au monde entier. Avec The Conjuring, le cinéaste d’origine malaisienne adaptait à l’écran l’une des enquêtes les plus connues du duo, celle de la famille Perron, qui aurait littéralement connu l’enfer dans leur maison du Rhode Island dans les années 1970. Le film a connu un succès critique et box-office fulgurant, en plus de donner vie à celle de la sinistre poupée Annabelle, qui connaîtra plus tard sa propre série de films.

Durant leur longue carrière, Lorraine et Ed Warren ont pu enquêter sur près de dix mille dossiers en lien avec le paranormal. Après avoir disséqué l’histoire qui inspire le prochain The Conjuring: The Devil Made Me Do It, voici cinq autres enquêtes terrifiantes à découvrir.

À noter que l’article dépeint les enquêtes telles qu’elles ont été présentées par le couple — qui n’a peut-être pas été aussi pieux qu’ils sont représentés dans le films — ainsi que la succession et/ou les victimes et témoins.


L’affaire du loup-garou de Southend

svg%3E
Bill Ramsey

Les rumeurs voulaient que The Conjuring 3 adapte initialement le cas de Bill Ramsey, aussi connu comme Le loup-garou de Southend, mais c’est finalement Annabelle Comes Home, qui nous aura offert en 2019 un clin-d’oeil à la rare enquête à saveur lycanthropique des Warren.

Né en 1943 dans la ville de Southend dans l’Essex en Angleterre, c’est à l’âge de 9 ans que le jeune Bill Ramsey expérimente un premier épisode étrange. Un samedi après-midi ensoleillé, le garçon se trouve dans le jardin alors qu’il entre dans une transe glaciale et mystérieuse, où une odeur nauséabonde lui lève le coeur. Il voit deux choses avant que sa mère réussisse à l’extirper de son rêve éveillé: son image qui s’enfuit vers la plage ainsi que des loups. Lorsqu’il revient à lui, Bill est habité d’une rage violente et déterre maintenant les poteaux de la clôture du jardin et les lance à l’aide d’une force surnaturelle, sous le regard terrifié de ses parents. Ces derniers s’enfuient même  à l’intérieur lorsque leur fils prend un fil de métal dans sa bouche et commence à le ronger en émettant un espèce de grognement. Lorsqu’il se calme enfin, ses parents inquiets le laissent entrer à l’intérieur en se promettant de ne plus jamais parler de l’incident.

Quinze ans plus tard, Bill Ramsey est marié, avec trois enfants, et l’événement inquiétant n’est maintenant qu’un vague souvenir.  Époux aimant et père présent, il travaille comme charpentier. Peu de temps après son mariage, il est toutefois terrassé par des cauchemars terrifiants où il pourchasse sa femme. Lorsqu’il se réveille, en sueur et horrifié, il peut entendre l’halètement d’un animal sauvage dans la pièce. Il découvrira éventuellement pendant ces deux ans de terreurs nocturnes que ces essoufflements proviennent en fait de sa propre gorge.

Quinze ans s’écoulent à nouveau avant un nouvel incident. Nous sommes en 1983 et Ramsey est dans un pub avec des amis lorsqu’il ressent la même sensation qu’il a vécu alors qu’il avait 9 ans. Redoutant une crise de rage comme à l’époque, il se réfugie dans la salle de bain. Lorsqu’il se regarde dans le miroir, il voit le visage d’un loup en guise de réflection. De retour à sa table, il convainc ses amis de quitter l’endroit. Dans la voiture, Ramsey émet maintenant des grognements et ses mains se tordent en forme de griffes. Il essaie même de griffer et mordre les passagers. Le conducteur se range sur l’accotement et tous tentent de le contrôler et le sortir du véhicule, sans succès. Heureusement, sa rage se dissipe et Ramsey prétend n’avoir aucun souvenir des derniers instants.

Un peu plus d’un an plus tard, l’homme se rend rapidement aux urgences alors qu’il ressent des douleurs au niveau de la poitrine. Une fois allongé sur la civière lors de son examen, il reconnaît toutefois que ses symptômes s’apparentent à la même sensation de froid glacial qu’il a expérimenté jadis. Ses pulsions s’emparent alors de lui. Il attaque l’infirmière qui prenait sa pression et lui mord le bras. Il s’enfuit dans les couloirs de l’hôpital, le dos recroquevillé, les mains enroulées en griffes et les dents dénudées en grognant et grondant. Plusieurs personnes, et même des policiers, tentent de le stopper dans sa course, encore en vain. Un membre du personnel réussit éventuellement à lui administrer un tranquillisant. Lorsqu’il se réveille quelques heures plus tard, il n’a toujours aucun souvenir des événements.

svg%3E
Mgr Robert McKenna, Nina et Bill Ramsey et Lorraine et Ed Warren.

Le manège se répète deux mois plus tard alors que Ramsey se présente au même hôpital avec des symptômes similaires. Cette fois, le personnel est méfiant alors que la rumeur du loup-garou de Southend a déjà commencé à faire le tour et, effectivement, l’homme se montre encore une fois violent. Dans sa crise, il réussit maintenant à blesser un policier, qui séjournera pendant quatre jours à l’hôpital, et se retrouve emprisonné, encore amnésique.

Il visitera la prison à nouveau quelques années plus tard. En 1987, Ramsey rencontre une jeune prostituée et décide de la transporter au poste de police. Arrivés sur les lieux, la jeune femme observe l’homme se transformer dans la voiture et émettre des grognements sous ses yeux. Elle saute de la bagnole, terrorisée, et entre au poste. Un policier intercepte l’homme en crise dans le stationnement. C’est à ce moment que notre loup-garou tente d’étrangler le policier en criant: «Le Diable est en moi! Quand le Diable est en moi, je suis fort. Je vais vous tuer. Je suis fort et vous allez mourir!». Après avoir été sous sédation (cinq agents ont dû intervenir), Ramsey a passé dix jours de tests dans un hôpital psychiatrique qui n’ont pas pu déterminer la cause de sa condition.

C’est ici que les Warren sont intervenus. Lors d’une visite à Londres, les célèbres parapsychologues ont eu vent de l’affaire et croyaient que l’homme aurait pu être possédé par l’esprit d’un démon loup-garou. Ses crises se faisant plus intenses et fréquentes, Ramsey a accepté de les rencontrer au Connecticut avec sa femme. La nuit avant son exorcisme, administré par Mgr Robert McKenna, en compagnie de Lorraine et Ed Warren, l’homme aurait essayé d’étrangler sa conjointe dans son sommeil.

svg%3E
Image captée durant l’exorcisme de Bill Ramsey.

Durant la procédure, entièrement filmée, Bill Ramsey aurait pris les caractéristiques d’un loup-garou. Ses mains se serait recroquevillées en forme de serres, ses oreilles sont devenues plus pointues et il s’est mis à grogner contre l’évêque, alors heureusement accompagné de six gardes du corps pour sa protection. Les prières de McKenna ont toutefois porté fruit et Ramsey s’en est sorti complètement guéri au bout d’une cérémonie de 40 minutes.

Bill Ramsey, les inspecteurs, l’évêque McKenna, ainsi que les Warren ont tous témoigné des événements à l’émission Sightings pour la chaîne FOX en 1992:

Le couple d’enquêteurs a également discuté du cas plus en détails lors d’une émission complète pour une chaîne locale modérée par Tony Spera, chercheur en paranormal, gendre du duo et aujourd’hui directeur du New England Society for Psychic Research (N.E.S.P.R.), fondé par les Warren. Spera est également maintenant conservateur en chef du Warren Occult Museum, situé dans l’ancienne demeure du couple à Monroe, au Connecticut.

Lorraine et Ed Warren ont publié le récit complet de l’histoire de Bill Ramsey dans le livre Werewolf: A True Story of Demonic Possession en 1991.

Découvrez l’affaire Maurice «Frenchie» Thériault à la page suivante.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×