10 des meilleures suites du cinéma d’horreur

Qui n’est pas sceptique à l’annonce d’une éventuelle suite de leur film préféré? Elles n’ont pas toujours la cote chez les cinéphiles, mais ont pourtant fait souvent leurs preuves. Plusieurs ont choqué, surpris et même, pour certains, surpassé l’original. Quoi qu’il en soit, rarement elle laissera le spectateur indifférent. Voici donc, dans le désordre, dix de nos suites préférées du cinéma d’horreur!

Aliens (1986) de James Cameron

Rares sont les suites supérieures à l’original, mais celle du film de 1979 n’a pas volé sa réputation. Le réalisateur James Cameron (Terminator, Titanic) a su parfaitement s’approprier l’univers créé par Ridley Scott et en faire quelque chose d’encore plus divertissant et terrifiant que son prédécesseur, en plus d’amener le personnage d’Ellen Ripley (Sigourney Weaver) au rang des héroïnes les plus adulées du cinéma. Get away from her, you bitch!

Annabelle: Creation (2017) de David F. Sandberg

Sans être un excellent film, il est indéniable que Annabelle: Creation fait partie du clan des bonnes suites des dernières années. Le réalisateur de Lights Out et le scénariste de It (2017) ont fait équipe pour offrir un résultat intense et très bien joué par une distribution sans faille. Une des belles surprises de 2017 et un très bel ajout au populaire univers de The Conjuring.

The Bride of Frankenstein (1935) de James Whale

Suite risquée et finalement très réussie, The Bride of Frankenstein n’est qu’une grosse partie de plaisir, faisant directement suite au classique de 1931. Même si on nous réserve celle qui occupe le rôle-titre que pour la fin, le jeu de Boris Karloff (The Mummy (1932)) reprenant les traits du «monstre» est plus que satisfaisant.

Curse of Chucky (2013) de Don Mancini

Après l’échec cuisant de Seed of Chucky en 2004, le créateur de la célèbre poupée a su réinventer la franchise en amenant l’antagoniste dans un genre où il n’avait jamais été auparavant: l’horreur gothique. Plusieurs le qualifiant comme meilleure suite de la série, Curse of Chucky est l’exemple parfait qu’il est possible de réparer les pots cassés en évitant la malédiction du remake.

The Exorcist III (1990) de William Peter Blatty

Ignorant l’indigeste Exorcist II: The Heretic de 1977, l’auteur du roman original prend les rênes de la réalisation pour ce troisième volet qui se retrouve sans contredit dans les meilleures suites du cinéma d’horreur. Réellement (et souvent) terrifiant, The Exorcist III est muni d’une solide distribution dominée par l’excellent George C. Scott (Firestarter, The Changeling) et l’impeccable Brad Dourif (One Flew Over the Cuckoo’s Nest, Cult of Chucky).

Gremlins 2: The New Batch (1990) de Joe Dante

Six ans après le succès de Gremlins, le réalisateur Joe Dante (The ‘Burbs) revient avec cette suite aussi amusante et encore plus disjonctée que le film de 1984. Le grand Christopher Lee (Dracula: Prince of Darkness, trilogie The Lord of the Rings) s’ajoute à la distribution originale et plusieurs nouveaux diablotins font leur arrivée parmi ceux qui veulent la peau du pauvre petit Gizmo. Une des rares suites incontournables!

Halloween II (1981) de Rick Rosenthal

Reprenant exactement où Halloween (1978) s’est terminé, il est difficile de ne pas prendre en considération cet excellent épisode qui rend parfaitement justice à son prédécesseur. Beaucoup plus sanglant et un peu moins subtil, Halloween II reste quand même, à ce jour, la meilleure suite de cette longue et chaotique franchise qui, d’ailleurs, se poursuivra en octobre prochain.

A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors (1987) de Chuck Russell

Déjà bien établi dans l’inconscient collectif, l’infâme Freddy Krueger bat son plein dans cette deuxième suite de la série créée par Wes Craven (Scream). En plus de marquer le retour du personnage de Nancy Thompson (Heather Langenkamp), protagoniste originale, ce troisième film est, avec raison, parmi les plus aimés de la saga entre autres grâce à son originalité, ses meurtres imaginatifs et ses personnages, disons-le, assez attachants!

Psycho II (1983) de Richard Franklin

Loin d’accoter le chef-d’oeuvre d’Alfred Hitchcock, Psycho II est quand même une excellente suite et un très bon film en soi. Vingt-trois ans plus tard, Anthony Perkins et Vera Miles reprennent leur rôles respectifs, alors que Tom Holland (Fright Night, Child’s Play) signe le scénario. Le retour d’un personnage légendaire qui aurait pu tomber dans tous les pièges, mais qui s’en sort plus que bien.

Scre4m (2011) de Wes Craven

Onze ans après Scream 3, et dernier film du regretté Wes Craven, on peut dire que Scre4m vu le jour au bon moment. À une époque où tout le monde est en quête de son quinze minutes de gloire, ce quatrième opus de la populaire saga est carrément une critique sociale et écorche, par le fait même, cette sombre époque du remake. Sept ans plus tard, Scre4m est toujours d’actualité et mérite sa place parmi les meilleures suites de slashers.

 

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.