Horreur Québec tourne présentement au ralenti. De retour à pleine vapeur le 15 mai!
Brooklyn45 RS 0907 0006
Crédit: Shudder

[Critique] Brooklyn 45: une séance originale et savoureuse

Brooklyn 45, le nouveau long-métrage du cinéaste Ted Geoghegan, arrive ce vendredi via Shudder et AMC+. On se souviendra que c’est en donnant à l’actrice Barbara Crampton son meilleur rôle en carrière avec l’inoubliable We Are Still Here que le cinéaste s’est fait connaître en 2015. Son second long-métrage, Mohawk, à priori moins viscéral, gagnait en sens et en épaisseur au fil des visionnements. Que nous réservait ce troisième film?

En 1945, durant le temps des Fêtes, quatre vétérans militaires se réunissent chez un ami qui peine à se remettre du suicide récent de son épouse. Le cocktail prévu se transforme vite en séance de spiritisme, et alors qu’une force surnaturelle fera surface, le groupe devra percer les secrets cachés de chacun et élucider le mystère entourant la présence d’une invitée surprise.
Brooklyn 45 affiche film

Si vous voulez voir un film de fantômes à la The Conjuring, vous risquez d’être déçu. Il ne s’agit ici que partiellement d’une histoire de revenants, et la présence de ces derniers ne sert que de catalyseur au suspense entourant les personnages. Ce n’est pourtant pas un défaut, puisque le formidable exercice proposé par le scénariste et réalisateur est des plus délectables.

À la manière d’une histoire d’Agatha Christie, chaque personnage sera démasqué pour nous faire entrevoir son passé discutable. C’est dans sa manière de faire tomber les barrières entre coupables et victimes que le scénario trouve ses meilleures répliques et déploie un véritable profil psychologique pour chaque invité. Même si les spectateur·trice·s auraient souhaité une finale plus déconcertante, il faut quand même admettre que la résolution choisie évite tous les clichés d’usage qu’on a tendance à utiliser pour amener vers une conclusion choc et surprenante.

La mise en scène de Geoghegan tire profit de son décor minimaliste et vintage pour nourrir une atmosphère oppressante. Cet appartement semble perdu au fond de l’hiver alors qu’il se trouve en ville. Le réalisateur excelle aussi dans sa direction précise d’interprètes. Il faut dire que sa distribution (Anne Ramsay, Ezra Buzzington, Jeremy Holm, Larry Fessenden, Ron E. Rains et Kristina Klebe) se plie habilement aux excentricités des personnages.

Au final, Geoghegan livre un nouveau film hybride assez savoureux. Brooklyn 45 ne vous fera probablement pas peur, mais vous divertira grandement.

Brooklyn 45 arrive le 9 juin chez Shudder et AMC+.

Note des lecteurs4 Notes
Pour les fans...
de huis clos
de longs dialogues mordants
4
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec