qQk1yAOg

[Critique] «Escape: Puzzle of Fear»: casse-tête à trois morceaux

Note des lecteurs0 Note
2.5
Note Horreur Québec

Il faut croire que le film d’escape room est devenu un sous-genre sur lequel on va devoir compter dans les prochaines années. Tout comme le film de torture apporté par les Saw et Hostel il y a quelques temps, ce style semble une recette gagnante pour les producteurs voulant faire réaliser des long-métrages à petits budgets sans avoir à trouver un scénario trop complexe. En effet, dans ce genre de projet, on a souvent seulement droit au simpliste groupe d’amis devant s’échapper d’un labyrinthe plus dangereux qu’ils croyaient. Bref, du thriller sans grande profondeur, mais qui peut être agréable quand même.

Dans ce lot de produits consensuels, Escape: Puzzle of Fear est un film qui tente d’offrir plus de substance au niveau du scénario.

Escape: Puzzle of Fear affiche filmAlors qu’il croyait simplement participer à une activité ludique avec sa fiancée et un couple d’amis, un agent d’artistes au sombre passé se retrouve à faire face à ses démons et à devoir affronter ses plus sinistres secrets.

On peut dire que la nouvelle sortie de Uncork’d Entertainment s’essaie à un scénario plus profond, mais on ne peut pas dire, pour autant, qu’elle réussit à convaincre. En effet, avec sa prétention à créer une histoire aux multiples rebondissements explorant les traumas de ses personnages, le film se perd dans l’absence de subtilité la plus totale. Sans entrer dans les divulgâcheurs, disons seulement que la vaste majorité des gens auront compris le twist de fin avant que le film n’entre dans sa seconde moitié. À cela, on peut ajouter des acteurs souvent faux et des effets spéciaux dignes de Windows Movie Maker. On tient d’ailleurs à donner une mention spéciale aux éclairs bleus lorsqu’un personnage s’électrocute ainsi qu’au filtre de soap américain durant les (très nombreux et inutiles) flashbacks!

Cela dit, là où dans un blockbuster à gros budget tous ces éléments seraient impardonnables, dans un direct to VOD, ça passe. Voire, ces maladresses donnent un côté sympathique au long-métrage qu’on apprécie pour son côté improbable et cringe. En un sens, Escape: Puzzle of Fear rappelle, mais en un peu moins drôle, un film comme [Cargo] sorti il y a quelques années. C’est de la série B voulant être intelligente, mais qui n’a ni le budget ni le talent pour arriver à ses fins.

Bref, un long-métrage dans le bas du panier en terme de qualité, mais tout de même pas dénué d’intérêt pour ceux qui apprécient un peu de médiocrité bon enfant.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×