[Critique] The Platform: la grande bouffe

Note des lecteurs2 Notes
3.5
Note Horreur Québec

Un homme se réveille confiné dans une pièce d’une prison verticale étrange. Son compagnon de cellule lui explique qu’à chaque jour, un buffet descendra de niveau en niveau et qu’il ferait mieux d’en profiter pour s’empiffrer des restes des étages supérieurs; chaque mois, les prisonniers se réveillent à un nouveau palier et qui sait où ils atterriront la prochaine fois.

Présenté en première mondiale lors du dernier Toronto International Film Festival, le film espagnol The Platform (El hoyo) arrive sur Netflix et propose une relecture extrême de notre société, où «ceux d’en haut» détiennent inévitablement toujours le plus gros bout du bâton — le festin devenant ici l’une des seules monnaies d’échange. Ce qui devient intéressant, c’est lorsqu’on inverse les rôles et qu’on injecte un peu de chaos dans ce microcosme bien calculé.

The Platform affiche Netflix

Goreng (convaincant Ivan Massagué, Pan’s Labyrinth), un intellectuel supposément présent par choix, est bien décidé à percer le mystère de cette prison en questionnant les règles établies. À ce sujet, le scénario développe sa propre mythologie de manière plutôt efficace, même en dressant certains parallèles avec d’autres productions dystopiques questionnant aussi l’ordre social comme Snowpiercer, ou encore le plus réaliste (et non moins terrifiant) Das Experiment.

Avec ce genre de casse-tête énigmatique et surréaliste, la suggestion est toujours plus payante que l’explication. Toutefois, en omettant d’en dévoiler davantage sur le passé et les motivations de ses personnages, et avec cette conclusion ouverte, on a l’impression que The Platform manque un peu de substance et aurait eu davantage d’impact dans un format plus court.

Doté d’une réalisation très efficace, le film du cinéaste Galder Gaztelu-Urrutia propose néanmoins un divertissement appréciable grâce à ses revirements sanglants et ses scènes de gavage qui donnent le haut-le-coeur. Si les détenus de ce cachot glauque ne vous rappellent pas trop votre propre réalité des derniers jours, The Platform devrait bien meubler votre trop plein de temps libre.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed