S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
[Fantasia 2017] Deliver Us: vade retro satana
5.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Un prêtre anime une messe qui semble tout à fait banale. Il arrose d’eau bénite une paroissienne et celle-ci réagit au liquide sacré. En posant ses mains sur la dame, la réaction est encore plus forte. Elle pleure, pousse des hurlements et lui dit d’une voix d’outre-tombe: «Laisse-moi tranquille! Elle est à moi!». Le tout est filmé sans artifice et cède simplement la parole à la caméra.

Le documentaire Deliver Us laisse complètement la place à cette petite communauté en Italie. Le spectateur est témoin du train-train quotidien de l’un des prêtres qui pratique des exorcismes. Les anciennes traditions y sont encore pratiquées et il y a peu de place au modernisme. Certaines situations sont particulièrement choquantes. Des parents viennent consulter le prêtre pour des problèmes de comportements. Son explication est simple: c’est la faute de la mère qui s’est tout simplement éloignée du Seigneur, et Satan a profité de cette faiblesse pour s’en prendre au jeune garçon. La prière est donc la solution. Le ton est donné et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

L’objectif de la réalisatrice Frederica di Giacomo (Housing) est de nous présenter un tableau qui semble figé dans le temps. L’ensemble est magnifiquement filmé. Le spectateur a littéralement l’impression de faire partie de cette communauté. Cependant, difficile d’être crédule devant tout ce cirque. Plusieurs victimes de ces actes démoniaques affirment avoir consulté plusieurs spécialistes du monde médical qui apparemment n’ont rien trouvé. Malheureusement, l’absence d’experts pour valider si les gens «possédés» ont réellement eu aucun diagnostic ou non vient entacher leur crédibilité. Un homme marginalisé accuse le religieux de l’accueillir seulement lorsqu’il se jette à terre et fait une crise. La question se pose: veut-il véritablement aider sa communauté ou tout cela n’est qu’un simple spectacle? Le documentaire ne fournit aucune réponse et laisse les spectateurs faire leur propre opinion.

L’exercice est rempli de plusieurs longueurs et rend l’ensemble parfois ennuyeux. Un format d’une heure aurait été plus approprié. Ce n’est qu’au générique que l’information pertinente et intéressante se manifeste. On en aurait voulu davantage. Ça se termine sur une note plutôt frustrante.

Le sujet des exorcismes demeure fascinant que l’on y croit ou non. Deliver Us s’adresse particulièrement à ceux qui veulent se laisser bercer par une tranche du quotidien de cette région reculée d’Italie, tout de même captivante et attachante.

Consultez notre couverture Fantasia 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.