[Fantasia 2018] Campfire Creepers: comme si vous y étiez!

Du 18 au 21 juillet derniers, le festival Fantasia proposait à ses festivaliers une sélection de courts-métrages réalisés en réalité virtuelle! L’équipe d’Horreur Québec a saisi l’occasion d’aller expérimenter deux épisodes de Campfire Creepers au programme, la dernière série du réalisateur Alexandre Aja (Haute Tension, The Hills Have Eyes 2006).

Chaque épisode débute de la même façon: un groupe d’enfants se raconte des histoires pour se faire peur autour d’un feu de camp, rappelant la série Fais-moi peur! (Are You Afraid of the Dark?).


The Skull of Sam (13 minutes)

Deux promeneurs en forêt découvrent un campement qui semble abandonné et en profite pour grignoter des gâteaux laissés sur place. Malheureusement pour eux, les sucreries sont empoisonnées. Nos deux héros se réveillent enterrés jusqu’au cou et entourés de crânes en décomposition. Ils font alors la rencontre d’un inquiétant personnage, Le Collectionneur.

Définitivement le plus réussi des deux, l’immersion est à son comble avec la présence de Robert Englund (Nightmare on Elm Street) et des effets spéciaux particulièrement efficaces. L’acteur, fidèle à lui-même, semble prendre un malin plaisir à jouer ce fou machiavélique à la recherche de pauvres victimes. Ce rôle lui va comme un gant! Que ce soit des insectes qui semblent se promener sur vous ou Englund qui vous verse un liquide sur la tête, vous n’aurez d’autres choix que de réagir. C’est vraiment comme si vous étiez sur place. The Skull Of Sam se révèle comme une expérience convaincante dans le domaine de la réalité virtuelle.

Midnight March (12 minutes)

Des jeunes dans un camp d’été se font réveiller à minuit par leurs moniteurs mal intentionnés afin d’aller prendre une marche dans le bois durant la nuit. Ayant trop peur, un des garçons urine dans ses pantalons et devient la risée de tous. Ce que les intimidateurs ignorent est que le petit a un terrible secret et ils en paieront le prix.

Midnight March propose une histoire plus convenue et nettement plus prévisible. L’immersion est beaucoup moins efficace, mais demeure toutefois divertissante. Pensez à un épisode de Goosebumps, mais en plus violent. Cependant, il aurait été intéressant de voir des meurtres plus graphiques, mais peut-être visait-on un public plus large.

Par ailleurs, on se doit de mentionner que notre expérience ne s’est pas passée sans heurt. Lors de notre visite, l’organisation était plutôt déficiente: il n’y avait qu’un seul poste pour essayer les courts. Il était évident que cela allait causer une longue attente. Par conséquent, les festivaliers n’avaient que 10 minutes pour apprécier le tout. Pour ajouter au ridicule, si vous avez remarqué les critiques plus haut, la plupart de ces courts-métrages durent plus d’une dizaine de minutes. Les spectateurs manquaient donc carrément la fin des films. Par chance, votre auteur a eu l’occasion de visionner les deux films.

Mont VR devrait revoir son organisation afin que tout le monde puisse bien en profiter. Quelques postes de plus ne seraient pas de refus!

Mentionnons également que les épisodes de Campfire Creepers sont disponibles sur l’application Dark Corner, en compagnie d’autres courts horrifiques en VR, si vous êtes propriétaire d’une Oculus Rift!

[button color=”white” size=”normal” alignment=”none” rel=”follow” openin=”samewindow” url=”https://www.horreur.quebec/fr/critiques/festivals/fantasia-2018/”]Consultez notre couverture Fantasia 2018[/button]

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.