ComingHomeInTheDark 4 Credit Gold Fish Creative 72dpi RGB

[Fantasia 2021] Coming Home in the Dark: un électrochoc qui égratigne

Note des lecteurs0 Note
4
Note Horreur Québec

Partis pour un road trip familial dans la campagne isolée de la Nouvelle-Zélande, une famille voit son voyage transformé en cauchemar lorsque deux psychopathes s’amènent à leur pique-nique et les kidnappent.

Les splendides paysages de la Nouvelle-Zélande auront rarement paru aussi lugubres que dans Coming Home in the Dark, un premier long-métrage assez époustouflant du réalisateur James Ashcroft, qui nous offre une variation «sur la route» de l’inoubliable Funny Games de Michael Haneke ou encore de The Strangers de Bryan Bertino. L’influence du classique de Mario Bava, Rabid Dog, se fait également percevoir.

Coming Home In the Dark affiche film

La raison d’exister d’un festival comme Fantasia est de nous faire découvrir ces petites pépites qui nous font retenir notre souffle pendant 90 minutes et s’incrustent dans notre esprit par la suite. Il ne s’agit aucunement du film le plus gore ou le plus trash de cette édition 2021, mais Coming Home in the Dark saura vous marquer au fer rouge. C’est un film dérangeant, un miroir sur la folie et même de la misère humaine.

Le scénario, co-écrit par Ashcroft et Eli Kent, est adapté d’une courte histoire parue en 1995, écrite par Owen Marshall. Le tour de force de l’écriture est peut-être de nous faire oublier qu’une grande partie du long-métrage se déroule dans la pénombre d’une voiture. Les dialogues mordants abondent et tissent avec intelligence de véritables malaises et ce, sans jamais trop charger la simplicité de la trame. Alors que s’ouvrent devant nous plusieurs surprises, le récit réussit quand même à poser certains questionnements moraux, où s’affrontent culpabilité et vengeance lors de savoureux duels d’acteurs.

La mise en scène d’Ashcroft est étonnamment experte. Elle crée un rapport de contradiction extrême entre la beauté des lieux et l’épouvante, mais n’a pas non plus peur de prendre des risques. Sa direction d’acteurs est aussi très minutieuse.

Dans le rôle du leader de ce duo de maniaques, l’acteur Daniel Gillies (la série The Originals) est tout simplement inoubliable. Cela dit, ses co-vedettes sont aussi très solides.

Si vous avez envie d’un film cru, viscéral et rempli de suspense, optez pour celui-ci.

Coming Home In The Dark - Official Movie Trailer (2021)

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×