Horreur Quebec 5 ans

Horreur Québec célèbre ses 5 ans!

Cinq ans d’Horreur Québec aujourd’hui!

Pas de quoi fouetter un chat. Cinq ans, ça passe en un éclair. Cinq ans, c’est juste des noces de bois.

Pourtant, pour un média indépendant aussi niché, en français et au Québec, ça semble relever du miracle. Ou de la folie, selon.

Pour ceux qui ont manqué les débuts, Horreur Québec en 2015 n’était qu’une simple page Facebook, créée par deux amis, Pat Houle et moi, fans finis de cinéma et d’horreur, un peu tannés de partager des bandes-annonces de films d’épouvante dans leurs feeds à des amis qui n’en ont rien à cirer.

La réponse était positive dès les premiers mois, mais le format est devenu rapidement contraignant. C’est là qu’est arrivé comme par enchantement un certain David Magny, qui nous offrait de nous construire un site web en bonne et due forme — sa passion à lui dans la vie — et on a rushé le tout pour être prêts pour Fantasia 2016.

Depuis, l’équipe n’a jamais cessé de grandir. Horreur Québec compte maintenant 20 rédacteurs et collaborateurs — j’aurais aimé tous vous les nommer et décrire, tellement je les aime, les admire et les trouve uniques. Heureusement, vous les lisez déjà régulièrement ici. C’est que contrairement à la croyance populaire, personne n’est rémunéré chez nous; le site nous génère même des frais pour opérer, malgré les maigres revenus d’annonceurs. Nos pages sont donc alimentées par de réels passionnés, qui donnent chacun un petit peu de leurs précieux temps (et connaissances) pour mettre de l’avant la culture horreur à prime abord, mais surtout ce qui se passe et se fait au Québec, de la «bouche» d’un fan à un autre fan.

Mais malgré la niche et l’unicité de la langue, comment compétitionner avec les gros sites américains, qui eux s’y consacrent à temps plein? Les réseaux sociaux à gérer se multiplient, les lecteurs sont de plus en plus difficile à rejoindre, il faut maintenir les communications avec les précieux distributeurs et festivals — MERCI de nous faire confiance si vous lisez ces mots —, la boutique, les entrevues, les collaborations et les nouvelles idées en développement (on a encore de magnifiques nouveaux projets qui s’en viennent!); le cellulaire devient un véritable arbre de Noël de notifications en permanence. C’est un très beau problème! D’autres jours, c’est aussi un casse-tête qui semble difficile à assembler.

L’idée traverse parfois l’esprit de mettre la clé dans la porte. Une sorte de liberté, sans deadline ou rien à couvrir. Pas de remise en question pendant des jours sur une phrase dans un texte. Personne pour commenter sous notre dernière critique: «On sait ben, vous aimez rien vous autres» ou «On sait ben, vous aimez toute vous autres», selon la note (bon an mal an, on peut lire les deux commentaires). Puis, cette perspective de tout arrêter m’apparaît excessivement… plate. Une sorte d’existence métro-boulot-dodo-Netflix un peu éteinte. J’imagine que c’est ce qu’on appelle une passion.

Alors pourquoi continuer? Peut-être parce qu’on s’est créé une petite communauté de geeks à laquelle on tient et avec qui on aime juste partager. Peut-être aussi que ça nous botte le cul à faire nos devoirs; à voir des films qu’on n’aurait jamais découverts autrement, à participer à des événements auxquels on ne serait jamais allés. Peut-être encore qu’au final, on fait une minuscule différence pour un créateur d’ici, qui veut juste avoir un peu de visibilité pour son dernier bébé. Ou peut-être juste parce qu’on a la tête aussi dure qu’un Michael Myers un 31 octobre au soir.

Merci à ceux nous lisent et nous suivent religieusement. Vos clics, vos partages et vos encouragements nous alimentent littéralement. Merci également à ceux qui ont participé de près ou de loin à ces cinq dernières années… et merci à l’avance pour les cinq prochaines!

L’équipe profite aussi de l’occasion pour vous souhaiter un mois d’Halloween rempli de découvertes! Profitez de ces prochains jours de confinement pour encourager la culture locale, qui en a besoin plus que jamais.

?

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×