[Jeux vidéo] The Last of Us Part II: une magnifique et troublante odyssée

Note des lecteurs1 Note
5
Note Horreur Québec

Après un nombre incalculable de rebondissements, les studios Naughty Dog (la franchise Uncharted) a enfin sorti le mois dernier le deuxième chapitre tant attendu de The Last of Us. La barre était très élevée pour les studios, car le premier était pratiquement parfait. Il proposait un scénario solide et très émouvant, qui en a fait pleurer plus d’un.

Quatre ans après le premier opus, Ellie (Ashley Johnson, Blindspot) et Joel (Troy Baker, Bioshock Infinite) ont trouvé refuge à Jackson dans le Wyoming chez Tommy (Jeffrey Pierce, Bosch), le frère de Joel. Vivre dans une communauté florissante de survivants leur a permis de connaître la paix et la stabilité en dépit de la menace constante des infectés et des humains désespérés. Le résumé de l’histoire se termine ainsi, car il est essentiel de préserver toutes les surprises qui se présenteront aux joueurs.

The last of us part ii Malgré cette pression, Naughty Dog réussit à dépasser les attentes et à offrir une expérience de jeu démentielle. Préparez-vous à être secoué psychologiquement en entrant dans l’univers de The Last Of Us Part II. Le scénario d’Halley Wegryn Gross (Westworld) et de Neil Druckmann (The Last of Us) vous fera passer par une gamme d’émotions très intense. Plusieurs verseront certainement encore quelques larmes, mais seront également bouleversés par certains chemins qu’emprunte la trame narrative. C’est franchement bien écrit et la ligne entre l’univers du jeu vidéo et du cinéma devient de plus en plus mince. Les relations humaines sont abordées de manière intelligente et crédible et provoquent une réflexion sur les conséquences de nos gestes. Encore une fois sans rien dévoiler, on admire l’audace et le cran des créateurs à raconter une histoire sous différents points de vues; une démarche rarement, si ce n’est jamais, expérimentée dans ce monde interactif et qui plonge le joueur dans un inconfort parfois insoutenable.

The Last Of Us Part II est le parfait exemple de cette phrase clichée: les monstres ne sont pas nécessairement ceux que l’on pense. Et même si les humains sont évidemment parfois épouvantables et d’une cruauté sans bornes, les infectés ne sont pas à négliger. Ces derniers, toujours aussi purulents, sont encore aussi à l’affût de votre présence. Mention spéciale aux «Shamblers», ces nouvelles créatures dégoûtantes qui vous lancent sans gêne des bombes puantes. La jouabilité reste sensiblement la même que le premier chapitre. On peut reprocher aux créateurs de ne pas avoir innové à ce côté, mais pourquoi changer une recette gagnante? Par contre, une nouvelle bombe fort utile se déclenche dès que quelqu’un s’approche. Il s’agit d’un excellent moyen pour se débarrasser de monstres ou d’humains coriaces.

Autre petite nouveauté dans ce deuxième chapitre est le fait que l’on peut explorer certains endroits à notre guise. Le jeu ne devient pas soudainement un monde ouvert, mais vous laisse le choix d’explorer des bâtisses ou des petites contrées comme vous le souhaitez. Si vous décidez de tout explorer, vous aurez droit à davantage de munitions ainsi que du matériel pour construire vos objets, mais, également, à certaines autres cinématiques comme cette merveilleuse interprétation de Take On Me du groupe des années 80 A-Ha. Très touchant comme moment.

Certains pourraient néanmoins se lasser, car l’action y est plutôt lente. Des interludes fréquents nous permettent toutefois de vivre le quotidien des personnages et ainsi de nous attacher à eux. Également, cela nous permet de mieux respirer et de prendre une pause de situation parfois très anxiogène. De plus, tout comme le premier opus, la communauté LGBTQ+ obtient une place bien importante. La relation d’Ellie et de Dana est crédible, touchante et il est facile de s’identifier à leurs problèmes et leurs angoisses. On souhaite que davantage de jeux mettent l’emphase sur cette communauté souvent sous représentée dans l’univers du jeu vidéo.

The Last Of Us Part II est difficile a critiquer sans rien dévoiler et gâcher le plaisir pour ceux qui n’y ont pas encore joué. Avec son histoire bien ficelée, ses moments de tension parfois insoutenables, ses rebondissements inattendus et ses moments remplis d’émotion, Naughty Dog s’est littéralement surpassé. C’est sans contredit le meilleur jeu de 2020 et même des dernières années.

The Last Of Us Part II est disponible sur PS4.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.