tEs0JmNVDd28LWqdEvvQlS8kBO7

[⏪ On rembobine] Ghostbusters (1984): un doux vent de terreur

Note des lecteurs3 Notes
4.5
Note Horreur Québec

Trois anciens professeurs en parapsychologie se lancent en affaires afin de devenir des chasseurs de fantômes. Ils se retrouveront rapidement à être les seuls à pouvoir venir à bout des nombreux spectres qui hantent la ville de New York, et ce, au grand dam de plusieurs. Réalisé par le réputé Ivan Reitman (Kindergarten Cop), c’est le 8 juin 1984 que la comédie d’horreur Ghostbusters (ou S.O.S. Fantômes) prit l’affiche.

Succès instantané dès sa sortie, ce nouveau film écrit par Dan Aykroyd et Harold Ramis se retrouva à être la comédie la plus lucrative de tous les temps pendant une durée de six ans, avant l’arrivée de Home Alone en 1990. Rien de surprenant venant des deux comédiens et scénaristes déjà bien établis dans le monde de l’humour. Avec un budget de 30 millions de dollars, il en amassa tout près de 300 millions à travers le monde ainsi que deux nominations aux Oscars™, dont une pour les meilleurs effets spéciaux.

Effets spéciaux qui, encore à ce jour, tiennent très bien la route. On n’a qu’à penser à Slimer le fantôme glouton ou l’inoubliable «Stay Puft Marshmallow Man» constitué uniquement de guimauve. Outre son visuel, l’un des nombreux secrets de longévité de Ghostbusters est sans doute l’originalité de son scénario qui semble traverser le temps avec grâce ne cessant de fasciner les nouvelles générations. Son habile mélange d’humour et de plusieurs scènes horrifiques marquantes est à souligner. De la scène d’ouverture à la bibliothèque à celle sur le toit de l’Empire State Building, le spectateur en a pour son argent. Mais rien de tout cela ne serait possible sans la présence d’une distribution des plus uniques et, disons-le, légendaires.

Ghostbusters affiche film

Écrit avec son ami et ancien collègue de Saturday Night Live John Belushi en tête pour le rôle de Peter Venkman, Dan Aykroyd s’est retrouvé à offrir le rôle à Bill Murray suite au décès de Belushi en pleine écriture du scénario, en 1982. C’est donc à Ernie Hudson (The Crow) et Bill Murray (The Dead Don’t Die) que les deux scénaristes se sont joint pour former le quatuors que nous connaissons aujourd’hui. Sigourney Weaver (Alien), Rick Moranis (Spaceballs) et Annie Potts (Pretty in Pink) ont également été pour beaucoup en faisant partie d’une équipe d’acteurs où l’improvisation dominait.

Drôle, inventif, original et encore hyper efficace, c’est sans surprise que cette première mouture de Ghostbusters est devenu culte, et ce, autant que sa chanson thème; toute aussi inoubliable et sans quoi l’expérience ne serait pas la même. Un classique que tant de générations semblent adopter sur le champs et qui gagne toujours son pari de nous faire rire autant que de nous effrayer. Who you gonna call?

Ghostbusters (1984) Trailer #1 | Movieclips Classic Trailers

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×