«Who Killed Little Gregory?»: les internautes outrés par les propos d’un policier dans le documentaire Netflix

De nombreux internautes se sont tournés vers les médias sociaux après voir visionné la série documentaire Netflix Who Killed Little Gregory? pour dénoncer les propos d’un policier. La série se penche sur l’histoire de Grégory Villemin, ce petit garçon de quatre ans qui a été retrouvé mort à Lépanges-sur-Vologne, en France, en 1984. Même si 35 ans se sont écoulés, l’affaire n’est toujours pas résolue.

Dans la série documentaire, on peut entendre le témoignage de l’ancien commissaire Jacques Corazzi qui semble toujours convaincu aujourd’hui que Christine Villemin, la mère de Grégory, est l’assassin de son fils. Dans son témoignage, Corazzi parle des vêtements que la mère portait lors de son audition et qui, selon lui, n’étaient pas les vêtements d’une mère éplorée.

«Elle a une tenue, bon. Elle est en noir, d’accord. Mais elle a une tenue plaisante, disons, décrit l’ancien commissaire. Elle a un pull extrêmement collant. Dans d’autres circonstances, on est presque là à lui faire la cour. Je me dis, “Tiens, elle est presque agréable à regarder”. Pour un homme, elle est pas mal, quoi», a-t-il dit.

«Moi, j’aurais vu quelqu’un d’éploré, pas coiffé, habillé de manière négligée, et c’est pas le cas», a-t-il ajouté, qualifiant même la jeune femme d’«excitante».

De nombreux internautes ont été outrés par les commentaires du policier.

«Toujours devant #Gregory et je découvre le raisonnement du commissaire de Police Corazzi, qui est convaincu de la culpabilité de Christine, dans l’assassinat de son fils Gregory, parce qu’elle porte un pull moulant lors de leur rencontre?!»

«Je suis devant #Gregory la nouvelle série docu de #Netflix et j’ai envie de vomir. Vomir sur ce commissaire Jacques Corazzi. “Agréable à regarder”, “pull moulant”, “excitante”, telle est la manière dont il parle de cette mère qui a perdu son bébé. Misogyne, écœurant, un porc.»

Les parents de Grégory, Christine et Jean-Marie, ont écouté le documentaire et ils n’ont pas du tout apprécié ce qu’ils ont entendu.

«Ils ont été choqués de ces propos tenus tant d’années plus tard. Comme si la justice dépendait d’une façon de s’habiller… Monsieur Corazzi s’arrête à son enquête, qui a pourtant été remise en cause depuis», a fait savoir Marie-Christine Chastant-Morand, l’avocate du couple, au Parisien.

Lisez notre critique de Who Killed Little Gregory? (Grégory).

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.