Horreur Québec tourne présentement au ralenti. De retour à pleine vapeur le 15 mai!
Archive 81 Season 1 Mystery Signals 1973850 00 27 26 19 1648459R

[Critique] Archive 81: culte, mensonge et vidéo

Des bandes vidéos endommagées, un archiviste, un possible culte démoniaque et une touche de found footage: autant d’éléments accrocheurs proposés par la nouvelle série Netflix Archive 81. À ce tableau déjà séduisant s’ajoutent quelques noms connus du genre: James Wan à la production, Paul Harris Boardman (The Exorcism of Emily Rose, Deliver Us from Evil) au scénario et Rebecca Sonnenshine (The Boys, Vampire Diaries) en tant que directrice de série.

Dan Turner (Mamoudou Athie) se voit offrir un contrat par un riche homme d’affaire pour restaurer une collection de bandes vidéo sauvées d’un immeuble incendié. Les enregistrements ont toutes été réalisés par une étudiante, Melody Pendras (Dina Shihabi), qui tente de retracer l’histoire d’un immeuble new-yorkais et de la communauté qui l’habite. Si le travail semble facile pour Dan, il réalise rapidement que les images recèlent bien plus que ce qu’elles semblent montrer.
Archive 81 affiche série

Intrigante histoire aux multiples ressorts, Archive 81 est alimenté par un épais mystère et la multiplicité des genres sollicités (du found footage au paranormal, en passant par le thriller et le drame). On y retrouve une affluence de clins d’œil à différents classiques du cinéma et de la littérature qui réjouiront les amateurs de maisons hantées, cultes urbains (qui a dit Rosemary’s Baby?) et autre horreur technologique. La quantité de thématiques abordées a cependant parfois tendance à éparpiller et à étirer le récit inutilement. La série souffre de quelques longueurs (huit épisodes de presque une heure chacun) qui nous font rebondir de secret en énigme sans avoir le temps d’en savourer pleinement les potentiels.

C’est toutefois le va-et-vient entre l’histoire de Dan et de Melody, à travers différentes technologies vidéo, qui maintient l’attention. La découverte au compte-gouttes, cassette par cassette, de la vie de l’une à travers l’écran de l’autre nous entraîne dans une dynamique prenante. Par ailleurs, l’esthétique des courts extraits aux textures vidéographiques (les débuts de chaque séquence avec Melody) donne au récit une qualité temporelle qui nous permet de plonger d’autant plus dans l’intrigue. Fantômes, démons, secte, paranoïa et histoires familiales troublées se confondent et se racontent par moniteurs interposés.

Archive 81, disponible sur Netflix depuis le 14 janvier 2022, est une série accrocheuse, qui couvrira sans aucun doute vos besoins en matière de marathon de télévision durant ces temps froids.

Vous avez déjà regardé la série dans son entièreté et vous en voulez plus? Sachez que l’histoire est une adaptation du balado Archive 81, qui est disponible en ligne et sur la plupart des plateformes de diffusion.

Note des lecteurs72 Notes
Points forts
Une série qui parle d'archives!
Une peu de fétichisme vidéo
Mamoudou Athie
Points faibles
L'ennui de certain.e.s acteur.rice.s
Pas assez de fétichisme vidéo
Quelques longueurs
3.5
Note Horreur Québec
Horreur Québec