VHS99 02 33 42 08 0049
V/H/S/99 - Photo Credit: Shudder

[Critique] V/H/S/99: un film oubliable, mais assez amusant

Alors que l’automne balaie de plus en plus de feuilles de nos arbres et que l’Halloween se fait proche, Shudder nous ramène à nouveau la populaire franchise found footage avec V/H/S/99, qui arrive sur sa plateforme un an après V/H/S/94 et un an avant le récemment annoncé V/H/S/85.

V/H/S/99 propose un bond dans le temps où cette bonne vieille technologie analogique est de la partie pour le visionnement de cinq vidéos personnelles qui se terminent toutes en cauchemar. Entre les aventures d’un groupe de musique, un jeu télévisé pour adolescents qui tourne mal, de jeunes blagueurs voulant reluquer une belle voisine, l’initiation d’une sororité et l’arrivée de l’an 2000, l’horreur s’amènera dans votre salon.
vhs 99 affiche film

Avec la parution de plusieurs films dans cette bannière, le spectateur connaît la chanson de ces assemblages de petits films found footage. Ce nouveau film ne réinvente donc aucunement la formule et ne passera pas à l’histoire comme film d’horreur marquant.

Nous sommes loin, bien sûr, d’atteindre la qualité scénaristique dont nous ont habitués plusieurs films d’horreur plus cérébraux, souvent issus du studio A24. Par ailleurs, plusieurs courts-métrages s’attardent trop avant d’aboutir et certains segments sont un peu trop longs.

Il reste que la plupart de ces petites vignettes dosent suffisamment bien la nostalgie d’une époque révolue et l’effroi pour nous offrir une bonne balade. Comme toujours, la qualité des épisodes est inégale, mais plusieurs tirent assez bien leur épingle du jeu. C’est notamment le cas pour les clips Suicide Bid de Johannes Roberts (47 Meters Down) et The Gawkers de Tyler MacIntyre (Tragedy Girls), qui se démarquent des autres.

Les cinq réalisateurs ne démontrent pas le même niveau d’expertise. Là où certains utilisent la caméra domestique intelligemment pour proposer un traitement original de leur récit, d’autres se contentent de la faire tourner dans tous les sens et de nous agacer. Les interprètes font leur possible avec ce qu’ils ont, mais la plupart offrent un jeu satisfaisant.

Au final, V/H/S/99 est un petit film qu’on oubliera vite, mais qui demeure agréable avec une bonne bière et des amis lorsque l’on veut éviter de trop réfléchir.

Note des lecteurs6 Notes
Points forts
Le facteur nostalgie
Certains segments assez satisfaisants
Points faibles
Le manque de profondeur
La formule du found footage trop usée
3
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×