S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
[Fantasia 2017] King Cohen: une couronne en «art»
7.5Note Horreur Québec
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Larry Cohen est un artiste aux talents multiples qui a œuvré au-delà d’une multitude de sphères cinématographiques. Après des décennies, on lui doit une série de films cultes, que les amateurs aiment voir et revoir.

Le réalisateur Steve Mitchell, que les fans connaissent peut-être pour son scénario du film Chopping Mall, a décidé de glorifier la carrière de l’artiste en racontant la vie du créateur, à travers son implication cinématographique. King Cohen est un documentaire extrêmement précis et touchant, malgré une facture trop classique.

Dans sa manière de divulguer certains climax des films du cinéaste, il devient vite évident que Mitchell tente de rendre un hommage au réalisateur, mais aussi qu’il destine davantage son documentaire aux fans, qui ont vu et connaissent tous ses films. Si amusant et poignant soit l’exercice, le problème qui en découle provient du fait que les amateurs de Cohen connaissent la plupart des anecdotes citées, pour avoir vu ou lu d’autres documents sur le sujet. De leur côtés, les novices apprécieront sûrement le personnage farfelu qu’il est, mais perdront un certain intérêt à découvrir des films dont ils connaissent dorénavant les dénouements. Voilà un piège très fréquent du genre documentaire.

Il reste que cette déclaration d’amour envers le cinéaste est très efficace. Certains témoignages y sont bouleversants et le cynisme qu’on adopte parfois est délirant.

La projection de ce documentaire au festival de Fantasia a pris des allures mythiques lorsque Mitch Davis a invité l’acteur légendaire Michael Moriarty à remettre le Prix de carrière honorifique au cinéaste. La soirée était d’autant plus intense que tous les réalisateurs invités au festival, qui étaient encore sur place, se sont présentés pour applaudir cet artiste plus grand que nature. Un très grand moment.

Consultez notre couverture Fantasia 2017!

 

 

 

A propos de l'auteur

Jean-François Croteau

Bachelier en études françaises, et diplômé d’un majeur en études cinématographiques, Jean-François est un cinéphile assidu depuis son enfance. Fasciné par l’histoire du septième art, Il a toujours su conjuguer ses deux passions qui sont le cinéma et l’écriture. Administrateur de la page Facebook "Le club de l’horreur du Québec", il adore échanger sur le cinéma avec d’autres fans.

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.