S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
[Fantasia 2018] The Ranger: promenade mortelle en forêt
4.5Note Horreur Québec
Note des lecteurs: (5 Votes)
7.9

Chelsea (Chloe Levine, The OA) fait partie d’un groupe d’amis punks et franchement peu recommandables où la drogue est omniprésente. Lors d’une altercation avec des policiers, le petit groupe prend la fuite pour se réfugier dans un parc national où feu l’oncle de notre héroïne possédait un chalet. Ce sera l’occasion pour Chelsea de renouer avec ses souvenirs d’enfance ainsi qu’avec un garde forestier aux méthodes plutôt drastiques.

Tout juste avant la projection lors du festival Fantasia, la réalisatrice Jenn Wexler avait lancé un cri bien senti pour faire la fête avant le début de The Ranger; ça semblait fort prometteur. Malheureusement, le party n’a jamais levé et pour plusieurs raisons. L’oeuvre de Wexler semble continuellement se chercher, c’est-à-dire qu’elle mélange plusieurs genres sans jamais véritablement les maîtriser.

Tout d’abord, on fait la connaissance du très peu charismatique et dérangé garde forestier, interprété par Jeremy Holm (House of Cards). Dès le départ, on ne s’attend pas à ce que le scénario de Wexler et de Giaco Furino (Did You Know Gaming?) donne dans la subtilité, mais doit-on vraiment nous servir ce personnage complètement vide? Son humour tombe souvent à plat et devient vite lassant. Par exemple, à chaque meurtre, ce dernier dicte le règlement qui a été contrevenu. La première fois, c’est drôle, mais pas après la cinquième fois. L’aspect comique est généralement raté.

Rien pour aider à la cause, le premier long-métrage de Wexler nous propose d’autres personnages cons à l’os et où le jugement est tout simplement absent, phénomène qu’on retrouve généralement dans ce type de films. Par contre, Chloe Levine sort définitivement du lot par son jeu, mais également par la substance de son rôle. Concernant le reste de la bande, on a juste hâte qu’ils soient assassinés tellement ils sont énervants et insipides.

Le suspense est quasi inexistant et malheureusement, les meurtres sont assez banals. Le gore y est présent, mais reste plutôt amateur grâce au manque apparent de budget.

Le festival Fantasia est l’endroit idéal pour les films qui s’écoutent en gang et The Ranger était pourtant le parfait candidat. Les réactions de la foule étaient très timides et amplement justifiées, car le résultat n’est ni drôle ni terrifiant. Meilleure chance la prochaine fois!

Consultez notre couverture Fantasia 2018

 

3 Réponses

  1. Les nouvelles en bref: Laser Pope, The Ranger, Frissons TV et plus – Horreur Québec

    […] The Ranger, réalisé par Jenn Wexler’s, présenté en grande première à Fantasia cet été, sera distribué par la compagnie canadienne Black Fawn Distribution. «Jenn et son équipe ont fait un film infernal», a commenté le directeur des ventes de Black Fawn, C.F. Benner. «The Ranger prend ces impressionnants films punk-rocks des années 80 et les propulse dans le 21ème siècle.» Le film sera disponible en combo Blu-ray/DVD et également en édition limitée dès le 22 janvier. Les pré-commandes se font directement sur le site de Black Fawn. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.