coffinjoe88

[Fantasia 2020] Un adieu digne pour Coffin Joe

«Mes ongles, c’est ce qui m’a permis de créer ma réputation et de faire vivre ma famille pendant des années. Je devais les avoir longs par contrat, les gens dans le cinéma devaient penser que ma force résidait dans mes ongles comme Samson dans ses cheveux. Ils ont fini par comprendre qu’elle était dans mon intelligence et j’ai pu les couper en grande partie» — José Mojica Marins

José Mojica Marins alias Coffin Joe nous a quittés en février dernier. Ce cinéaste, comédien et scénariste de cinéma et de télévision brésilien a laissé sa marque non seulement dans l’histoire du cinéma d’horreur, mais dans l’histoire du cinéma tout court. Ayant travaillé sur des westerns, des films d’aventures et quelques films érotiques, c’est dans le genre horreur que sa signature s’est surtout faite sentir. Il faut mentionner que son cinéma est devenu une sorte de catalyseur pour le trash et l’exploitation.

Ma première rencontre avec l’œuvre de ce maître remonte à plusieurs années, mais je dois quand même admettre que je l’ai découverte sur le tard. Un ami m’avait fortement suggéré de regarder ses films en me prêtant ses copies DVD. J’ai succombé sur le champ à ses films sadiques, parce qu’ils m’ont extrêmement dérangé, malgré ma cinéphilie gargantuesque du genre horreur. Non seulement, les atrocités des films me troublaient, mais la manière dont ils étaient montés proposait un ensemble qui martelait mon esprit même après le visionnement. Je n’ai jamais considéré ses films comme de purs produits d’exploitation, même s’ils en exposent plusieurs critères, parce que j’y ai toujours perçu une démarche artistique. Sa caméra a toujours été raffinée et certaines approches qu’il embrassait étaient déconcertantes.

svg%3E

Des années plus tard, lors d’une visite aux Rencontres des Cinémas d’Amérique Latine, l’artiste a affirmé: «Je peux faire des films de tous les genres, mais c’est l’horreur et le suspense que je préfère, parce que c’est un genre qui est proche de la culture de mon pays. Mais quand je mettais en scène le folklore de mon pays, les autorités pensaient que je faisais de la politique, que c’était subversif. Je travaillais avec des bouts de ficelles pour faire mes effets spéciaux et on jugeait mes films « trash »».

Célèbre en partie pour son personnage de Zé do Caixão (rebaptisé Coffin Joe en anglais), Marins est aujourd’hui considéré comme l’un des pionniers du cinéma d’horreur brésilien autant pour son style que pour la violence extrême de ses films qui font encore tourner de l’œil aujourd’hui. Il faut comprendre que le personnage est littéralement devenu une marque de fabrique et s’était un tantinet commercialisé avec le temps. Avec son chapeau haut de forme, ses bagues farfelues et ses longs ongles recourbés comme des griffes, Coffin Joe est apparu dans pas moins de dix films, trois séries télévisées et quelques vidéoclips. Il est aussi devenu le personnage récurrent d’une saga de bandes dessinées. Un peu à la manière de Freddy Krueger, le sadique terrifiant s’est un peu dilué sous le poids de la célébrité.

L’équipe de Fantasia a décidé de rendre un ultime hommage cette année au réalisateur, en programmant trois de ses films. Les neophytes pouvaient se risquer vers At Midnight I’ll Take Your Soul, The End of Man ou encore The Strange World of Coffin Joe. Il s’agissait d’une opportunité non négligeable puisque ces films ne sont pas si facilement accessibles.

Ce n’est pas la première fois que Fantasia salue son talent toutefois, puisqu’on lui avait remis en personne en 2009 un prix de carrière honorifique lors d’une projection du dernier tour de piste de l’amoral Coffin Joe, Embodiement of Evil, où le psychopathe du début faisait un retour en force.

svg%3E

Une conversation avec son collaborateur et ami Dennison Ramalho (The Nightshifter) et Mitch Davis a su clore en beauté cet hommage. C’était extrêmement touchant parce que Ramalho a non seulement travaillé avec Marins, mais avait une grande affection pour lui. Et, disons-le, Mitch Davis est la personne rêvée pour mener ce genre de conférence puisqu’il est à la fois passionné, mais aussi très articulé quand vient le temps de s’exprimer.

Ramalho nous a raconté qu’étant jeune, et n’ayant jamais vu un film de Marins, il était toutefois terrifié par le personnage qu’il avait aperçu dans des publicités à la télévision. Il a été ensuite beaucoup question du tournage de Embodiment of Evil sur lequel Ramalho a travaillé sur le scénario du film et améliorant le projet que Marins avait écrit des années plus tôt et qu’il considérait comme le projet manquant à sa carrière. Le scénariste raconte d’ailleurs que Marins portait toujours une énorme bague, cadeau de la fille de Boris Karloff d’un objet ayant appartenu à son père. Lors de son hommage à Fantasia, celui qu’on surnommait Coffin Joe a réalisé qu’il avait perdu le bijou possiblement dans la salle du Hall. Rassurez-vous, on a vite retrouvé sa bague.

svg%3E

Nous avons eu droit à une série d’anecdotes incroyables, notamment le fait que Marins ait tenté de faire carrière en politique sous le nom de son personnage. On nous a aussi dressé un compte-rendu des funérailles publiques du maître que Ramalho avait filmées. Les proches du défunt ont ouvert des bouteilles de champagne et dansaient sur la musique des sombreros engagés pour l’événement. L’ami de Marins nous a d’ailleurs montré quelques clips de l’événement. Ramalho insiste tout de même sur le fait que plusieurs fans sur place étaient des individus extrêmement étranges.

Il ne reste qu’à remercier Fantasia de nous avoir permis de dire adieu à ce grand artiste de manière digne. Cela dit, j’en profite surtout pour remercier le festival de m’avoir permis de le rencontrer lors de sa venue en 2009, et d’avoir pu lui exprimer le grand bonheur que m’avait apporté son cinéma.

Vous pouvez revoir la conversation L’Apprentissage du Mal: Dennison Ramalho raconte José Mojica Marins intégrale entre Ramalho et Davis:

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×