S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
The Open House: même pas un film d'ados
4Note Finale
Note des lecteurs: (15 Votes)
3.9

La prémisse du film de Netflix The Open House faisait sourire. Après la mort de son mari, une mère déménage temporairement dans la maison de campagne de sa soeur avec son adolescent. Après une visite libre, d’étranges phénomènes leur font croire qu’ils ne sont peut-être plus seuls dans cette grande demeure. Sur papier, ce film avait tout pour plaire. La réalité est bien différente.

Matt Angel (surtout connu pour son rôle de George Lucas dans Legends of Tomorrow) et Suzanne Coote ont scénarisé et réalisé ce film, en plus de s’octroyer un petit rôle chacun. L’odyssée qui s’étend du début du film jusqu’à ses trois quarts aurait pu être intéressante si elle avait été réellement exploitée. Les cinéastes nous amènent en terrains connus en jouant avec les codes des films d’horreur, mais tombent vite dans les clichés prévisibles. Des indices sont pourtant semés ici et là afin de mener le spectateur sur différentes pistes à travers des thèmes qui ouvrent de nombreuses possibilités.

Malheureusement, les cinéastes n’explorent aucune piste et aucun sujet. Ils se contentent de livrer une finale précipitée. Les vingt dernières minutes sont tellement pénibles qu’on se force à finir le film en espérant voir ressurgir un des nombreux éléments restés sans réponse, mais ce moment ne vient jamais et plusieurs questions restent en suspens. Peut-être les cinéastes s’attendaient-ils à vendre une suite à Netflix, mais encore aurait-il fallu qu’ils commencent par accrocher leur auditoire avec le premier. The Open House, qui se voulait intense et unique, se termine donc dans la plus grande indifférence après 94 minutes.

Le film d’horreur crée bien quelques malaises, mais ne réussit jamais à faire peur. Pour certains, le pire moment sera probablement celui où l’on voit l’adolescent retirer ses lentilles cornéennes de ses yeux. Pour d’autres, le plus grand malaise sera de voir les fesses de la mère sous la douche sans aucune raison alors que son ado ouvre la porte pour lui demander où est son cellulaire. Il s’en dégage une impression générale de paresse et de facilité tant dans le scénario que dans la réalisation.

Quoi qu’on en dise, plusieurs personnes écouteront le film pour revoir Dylan Minnette (13 Reasons Why, Don’t Breathe) dans le rôle de Logan Wallace. Heureusement, l’acteur de 21 ans ne déçoit pas. Son rôle d’adolescent typique à la Clay Jensen ne devrait pas déplaire à ses plus jeunes admiratrices. Il réussit quand même à être plus qu’un joli minois et offrir un jeu nuancé dans un film qui n’en demandait pas tant.

La mère, Naomi Wallace, est interprétée par Piercey Dalton (The Orchard) dont on oublie vite la performance principalement parce que son personnage semble dénué de toute personnalité.

Les deux personnages les plus intéressants sont Chris et Martha. Chris est joué par Sharif Atkins (Sleepy Hollow, Guardians of the Galaxy, The 4400) et arrive toujours à un drôle de moment. Patricia Bethune (True Blood, Beyond the Reach) est la voisine Martha, dont on se méfie rapidement. Mais la performance des acteurs n’est pas assez pour sauver le film qui s’enfonce de plus en plus.

Bref, si vous cherchez un bon film d’horreur à voir ce week-end, passez votre tour et optez pour un autre choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.