S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après Alex Perron, c’est maintenant au tour de Marc-André Lussier, journaliste et critique de cinéma du journal La Presse depuis plus de vingt ans, de nous donner quelques-uns de ses coups de coeur du monde de l’horreur.

Je ne fais pas partie de ceux qui « tripent » sur le cinéma gore et je ne fais pas partie non plus de ceux qui se « garrochent » sur tous les films d’horreur qui prennent l’affiche. Cela dit, il y a de grands films du genre. En dressant cette courte liste, somme toute très classique, je me suis demandé s’il y avait un lien direct entre l’âge du spectateur et l’effet qu’il en garde. En ce qui me concerne, tous ces titres ont été vus dans ma « jeunesse »…

The Birds (1963) d’Alfred Hitchcock

Probablement le tout premier film d’Alfred Hitchcock que j’ai vu dans ma vie, à la faveur d’un passage à la télé. Je devais avoir une dizaine d’années. Encore aujourd’hui, je regarde les corbeaux de travers.

Rosemary’s Baby (1968) de Roman Polanski

Trois ans après Repulsion, Roman Polanski affiche ici une parfaite maîtrise dans la création d’un univers anxiogène, sans ne jamais tomber dans les effets grotesques ou racoleurs.

Jaws (1975) de Steven Spielberg

On a tendance à l’oublier maintenant, mais l’impact du film de Spielberg fut tel au moment de la sortie qu’une véritable psychose s’est emparée des baigneurs sur la côte est américaine. Côté angoisse, Spielberg s’était aussi bien aiguisé les dents (!) auparavant avec son téléfilm Duel.

The Shining (1980) de Stanley Kubrick

Maison isolée et hantée, perceptions « extra sensorielles », Jack Nicholson, Stanley Kubrick. Que dire de plus?

L’homme qui voulait savoir (1988) de George Sluizer

J’ai dû prendre un moment pour retrouver mon souffle après le dénouement – épouvantable – de ce film néerlandais. Le même réalisateur a réalisé le remake américain du film, The Vanishing, complètement poche, raté, dénaturé, avec un dénouement différent. Il faut voir l’original!

Crédit photo Marc-André Lussier: La Presse

Visionnez la bande-annonce de L’homme qui voulait savoir:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.