Brandon Cronenberg de retour à l’horreur avec l’ultra-sanglant «Possessor»

L’édition 2020 de Sundance est présentement en cours jusqu’au 2 février prochain et les premières mondiales de nouveaux films d’horreur intéressants se poursuivent.

Parmi ceux-ci, on retrouve en World Cinema Dramatic Competition Possessor, le deuxième long-métrage du cinéaste canadien Brandon Cronenberg, qui nous avait offert Antirival en 2012.

Et il semblerait qu’encore ici, on pourra donc dresser un certain parallèle avec l’oeuvre du paternel:

Tasya Vos est une agente qui utilise la technologie d’implants cérébraux pour habiter le corps d’autrui, les poussant à commettre des assassinats au profit de l’entreprise. Bien qu’elle ait un don spécial pour son travail, ses expériences sur ces mandats ont provoqué un changement dramatique en elle, et dans sa propre vie, elle lutte pour supprimer les souvenirs violents et les pulsions. Alors que sa tension mentale s’intensifie, elle commence à perdre le contrôle et se retrouve bientôt piégée dans l’esprit d’un homme dont l’identité menace d’anéantir la sienne.

D’autant plus que Possessor met en vedette Jennifer Jason Leigh, qu’on a pu voir dans eXistenZ de David Cronenberg. Les acteurs Tuppence Middleton (Imitation Game), Christopher Abbott (It Comes at Night) et Andrea Riseborough (Mandy, The Grudge 2020) se joignent également à elle.

Les premiers échos généralement favorables font mention d’un film extrêmement violent, qui plaira assurément aux amateurs de gore. En attendant la bande-annonce officielle et l’annonce d’une distribution (ou d’une projection dans un festival près de chez nous!), on se rabat sur quelques premières images: