[Critique] Sputnik: ils l’ont l’affaire les Russes

Note des lecteurs1 Note
3
Note Horreur Québec

L’astronaute russe Konstantine Veshnyakov (Pyotr Fyodorov) revient sur Terre, amnésique après une mission spatiale qui a laissé son coéquipier dans un état critique. C’est Tatiana Klimova (Oksana Akinshina), remarquée après avoir défié les limites de l’acceptable pour sauver un patient, qui tentera le tout pour le tout pour comprendre ce qui s’est passé et sauver la vie du «héros». Elle réalisera alors que l’astronaute a ramené avec lui un parasite ou un symbiote extraterrestre qui sort de son corps toutes les nuits.

L’histoire se déroule en Union soviétique, en 1983, en pleine guerre froide. Le titre du film, Sputnik (qui signifie carrément «compagnon de route»), renvoie à une victoire russe importante dans l’histoire de la conquête de l’espace: le premier satellite artificiel placé en orbite en 1957. Plus récemment, c’est aussi le nom donné au premier vaccin autorisé par la Russie contre la COVID-19.

Sputnik affiche filmSputnik ne fait pas dans la subtilité, mais il s’agit d’un divertissement efficace qui laisse tout de même place à la réflexion.

Petit à petit, les secrets sont dévoilés, mais il n’y a aucune grande surprise, aucune révélation-choc qui aurait pu justifier sa longueur. Le film réussit quand même à garder l’intérêt du spectateur jusqu’à la fin, ne serait-ce que pour sa créature mi-adorable mi-effrayante qui inspire à la fois empathie et terreur. Et au-delà de l’extraterrestre fascinant, Sputnik veut attirer l’attention sur les motivations et les failles humaines bien réelles.

S’il s’agit du premier long métrage d’Egor Abramenko, le cinéaste avait aussi travaillé comme assistant réalisateur sur le film de science-fiction russe Attraction, qui avait été présenté au Festival Fantasia en 2017. Egor Abramenko a même retrouvé les scénaristes Oleg Malovichko et Andrei Zolotarev, qui avaient écrit Attraction. Les deux films flirtent avec le film de guerre et ont en commun une critique de la compétitivité et de la propagande russes dans des univers américanisés.

Sputnik est disponible en vidéo sur demande depuis le 14 août.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.