rebecca hall the nighthouse

[Critique] The Night House: la maison miroir

Note des lecteurs5 Notes
4
Note Horreur Québec

Quelques jours après le suicide de son mari architecte, une jeune enseignante qui continue de vivre dans la maison construite par le défunt commence à y ressentir une étrange présence. La situation devient plus inquiétante lorsque la veuve découvre certains secrets sur l’homme qu’elle aimait.

The Night House est l’une des plus belles propositions horrifiques que Fantasia vous livrera cette année. Le scénario de Ben Collins et Luke Piotrowski génère un suspense diabolique qui navigue sur deux pôles. On se demande, premièrement, si les événements inquiétants sont surnaturels ou non, et on questionne ensuite l’identité du mari. Il y a quelque chose de très hitchcockien dans la manière de présenter l’angoisse, en insérant au compte-goutte de petits détails qui grandissent jusqu’à lentement nous incommoder.

The Night House affiche film

Là où le long-métrage se démarque des autres films sur des thèmes similaires, c’est au niveau du caractère colérique qu’on attribue à l’héroïne. Bien que peinée, la femme veut désespérément connaître des réponses. L’ironie et l’humour noir qu’elle manifeste permet au film de traiter des thèmes du deuil, du doute et du questionnement face à l’au-delà de manière rafraichissante, traduisant merveilleusement bien la psychologie du personnage.

La réalisation brillante de David Bruckner (The Ritual) utilise au maximum les recoins de cette maison pour concevoir l’inquiétude et la peur. Le cinéaste implante un jeu de miroir visuel assez formidable, qui s’accorde merveilleusement avec la conclusion déroutante du récit.

Portant la totalité du film sur ses épaules, Rebecca Hall (Godzilla vs Kong) est tout simplement formidable. Passant habilement du ressentiment et d’un état dépressif à une situation de terreur, l’actrice est époustouflante.

Au final, The Night House est le cocktail parfait de frissons et d’émotions nécessaires pour faire un film marquant.

The Night House est présenté en première canadienne ce jeudi 12 août dans le câdre du Festival international de films Fantasia et arrive en salle au Québec le 20 août prochain.

Lisez notre entrevue avec l’actrice Rebecca Hall.

Cette critique a été publiée dans le cadre du Festival international de films Fantasia le 12 août 2021.

THE NIGHT HOUSE | Official Trailer | Searchlight Pictures
Note des lecteurs5 Notes
4
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×