S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
The Ritual: promenons-nous dans les bois...
8Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
6.2

Quatre copains d’enfance font une randonnée pédestre dans les montagnes de la Suède en souvenir de Rob, un membre de la bande qui a été tué lors d’un braquage six mois auparavant. Lorsque l’un d’eux se blesse au genou en faisant une mauvaise chute, les quatre hommes décident de prendre un raccourci par les bois pour atteindre plus rapidement le prochain refuge. Mauvaise décision: lesdits bois sont habités par une créature menaçante issue d’un culte ancien qui les prendra en chasse.

Présentée en première au Toronto International Film Festival, c’est via Netflix que cette production british sort officiellement sur le marché nord-américain. Disons-le simplement, The Ritual est une belle surprise. Réalisé par David Bruckner (The Signal), ce survival fantastique — qu’on pourrait décrire comme un hybride entre Deliverance et The Blair Witch Project — aurait mérité une sortie en salle. Techniquement impeccable, le film aborde des sujets très matures via une brochette d’acteurs qui parviennent à livrer la marchandise et à crédibiliser l’ensemble de la proposition. Les personnages des quatre hommes sont presque tous bien définis, à l’exception d’un seul (Phil), un peu plus faible du côté de la caractérisation.

Gravitant principalement autour du thème de la culpabilité, la tension que la mort récente de Rob provoque au sein du groupe parvient à décupler celle du spectateur et à le garder captif, même dans les scènes plus explicatives. La manière d’ailleurs d’illustrer cette culpabilité à l’écran est inventive et la forêt roumaine qui a servi pour le tournage du film est exploitée efficacement par le directeur photo, le résultat amplifiant un sentiment de claustrophobie, même de jour. Pour ce qui est de la nuit, la première que le groupe passera dans cette forêt, lorsqu’il se réfugie dans une cabane qui semble abandonnée, est particulièrement inquiétante (voire inattendue). Le scénario n’est évidemment pas sans défaut, certains clichés et maladresses propres au genre sont présents, mais ils ne parviennent pas à gâcher l’ensemble, tellement cette production s’avère bien huilée.

Soulignons aussi le design de la créature qui est plutôt chouette et qui nous est dévoilé progressivement jusqu’à une apothéose qui entame très peu la peur ressentie lors de ses premières apparitions (ce qui est une chose rare dans le domaine du fantastique, surtout lorsqu’on utilise des CGI).

Le tout se termine sur une conclusion forte d’un point de vue dramatique et qui évite de décevoir, au contraire. Il est possible que certains spectateurs trouvent le film trop aride ou trop sérieux, mais un tant soit peu qu’on accepte la proposition et qu’on se laisse porter par l’histoire, The Ritual devrait vous plaire. Certaines images pourraient même rester gravées dans votre mémoire pendant quelques jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.