S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

C’est entre le 27 août et le 6 septembre dernier que la maison d’édition AdA a révélé sur Facebook les titres de ses quatre prochains Les contes interdits.

Depuis l’automne 2017, la série compte aujourd’hui sept titres qui révisent de manière choquante et horrifique de célèbres et bien-aimés contes de fées, du Petit chaperon rouge à Pinocchio, en passant par Peter Pan et Le joueur de flûte d’Hamelin.

Peu ébranlé par la plainte déposée contre l’un des tomes, Hansel et Gretel d’Yvan Godbout, pour cause de description explicite d’abus sexuels contre un enfant, l’éditeur semble prêt à offrir une nouvelle mouture féroce et tout sauf innocente.

contes interdits, editions ada, lp sicard, yvan godbout, simon rousseau, sylvain johnson

Les lecteurs auront d’abord droit à une réécriture du Vilain petit canard de Hans Christian Andersen par Christian Boivin, déjà auteur du Conte interdit Les trois p’tits cochons.

C’est une autre histoire du conteur danois Hans Christian Andersen, La petite sirène, qui sera adaptée par Sylvain Johnson, auteur du roman Le monstre de Kiev.

Détour par l’Allemagne avec l’adaptation de Raiponce des frères Grimm par L.P. Sicard, auteur du Conte interdit Blanche-Neige. Très actif au sein de la maison d’édition, Sicard y a publié plus tôt cette année le roman Au nom de l’horreur.

On revient à Andersen pour le quatrième livre, La Reine des neiges. Simon Rousseau, directeur de la collection Corbeau dans laquelle il a publié La bête originelle, a publié le Conte interdit Peter Pan en septembre dernier.

Sur les réseaux sociaux, les fans se réjouissaient de retrouver des auteurs ayant déjà contribué à la collection dans cette nouvelle mouture. Seront-ils à la hauteur de leurs attentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.