«Making Fun – The Story of Funko»: histoire de jouets

Note des lecteurs0 Note0
8.5

Qu’est-ce que Blanche-Neige, Nosferatu et Chewbacca ont en commun? Ils font tous partie des milliers (voire millions) de personnages de la culture populaire ayant obtenu leur propre figurine Funko; compagnie vénérée par les collectionneurs de ce monde. Découvrez l’histoire de ce phénomène planétaire qui a commencé quelque part dans une petite maison de Washington en 1998 avec l’arrivée du documentaire Making Fun – The Story of Funko du réalisateur David Romero (We The Owners), exclusif à Netflix!

La première partie nous raconte en détail les origines de ces figurines aux têtes disproportionnelles. Le fondateur Mike Becker nous raconte comment lui est venue cette idée qui semblait d’abord irréaliste. Entrecoupé d’archives, de photos et de témoignages de son entourage ainsi que de ses partenaires d’affaires, on nous dévoile la toute première figurine créée par cette jadis petite compagnie et les obstacles rencontrés lorsque fût le temps de vendre ces bizarres personnages à des géants afin d’obtenir des licences. On termine avec la décision crève-coeur de Becker de vendre sa compagnie à son associé Jeff Snetzko, en 2005. Première partie très intéressante pour les moins familiers avec cette belle folie.

Connu maintenant mondialement, on découvre ensuite les fans: ces gens assoiffés de nostalgie et obsédés de mettre la main sur leurs personnages préférés. On nous offre des témoignages de plusieurs de ces fanatiques (appelés «Funatics») et le point de vue de ceux qui ont la chance d’avoir leur propres figurines à leur effigie dont Cassandra Peterson (ou Elvira), Robert Englund, Alice Cooper ainsi que Zack Ryder, lutteur de la WWE, également un énorme fan de ces jouets tant convoités qui nous offre une visite de son impressionnante collection. On apprend également ce que Funko a changé de la vie de plusieurs personnes, les nombreuses amitiés créées lors de regroupements et encore plus que vous ne pouvez l’imaginer.

La troisième partie est peut-être la plus brouillonne où on effleure rapidement la conception et la fabrication même des figurines: quelques images d’une usine au Viêt Nam sans trop d’explications. On aurait également aimé entendre parler des fameux «chasers»; ces Funko Pop! extrêmement limités que les collectionneurs s’arrachent à des prix exorbitants. Nous sommes aussi témoin de la rencontre d’une fan avec l’actrice Nichelle Nichols de la série Star Trek qui semble sortir de nulle part et qui reste totalement injustifiée en venant drastiquement briser le rythme. Pour terminer, on nous amène à l’ouverture du premier magasin Funko en 2017 où on peut voir les «funatics» y pénétrer tels des enfants dans la chocolaterie de Willy Wonka. Un beau moment où les yeux pétillent et où la nostalgie bat son plein devant tous ces populaires bobbleheads et leurs produits dérivés.

Documentaire amusant qui nous en apprend un peu plus sur ce phénomène qui a débuté il y a maintenant vingt ans. Malgré son petit manque d’informations qui aurait certainement comblé les plus curieux, Making Fun – The Story of Funko saura quand même intéresser tout bon geek, cinéphile et collectionneur de ce monde. Possédant une très large gamme de personnages du monde de l’horreur, l’histoire de cette petite compagnie devenue géante captivera les fans du cinéma de genre qui, collectionneurs ou pas, en possèdent déjà au moins un ou deux sur leur étagère.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.