max landis abuse

Max Landis accusé d’abus sexuels par 8 femmes

Un autre cinéaste se retrouve aujourd’hui écorché par des allégations d’abus sexuels à Hollywood: Max Landis, fils du réalisateur de An American Werewolf in London John Landis.

The Daily Beast rapporte aujourd’hui que huit femmes l’accusent d’agressions sexuelles et de tortures mentales. L’un d’elle mentionne également avoir reçu des menaces de mort.

C’est suite à une publication sur les réseaux sociaux de l’actrice Ani Baker, son ancienne petite amie, décrivant Landis comme «une personne très destructive», que des femmes ont décidé de s’ouvrir. Whitney Moore, qu’on a pu voir entre autres dans Birdemic: Shock and Terror, est du nombre. Elle écrit que «des choses horribles et inhumaines» lui ont été faites.

Mais ce n’est pas la première fois que Max Landis fait face à de telles accusations. En 2017, l’actrice Anna Akana publiait sur Twitter le jour de la sortie de Bright sur Netflix: «écrit par un psychopathe qui a abusé sexuellement et agressé des femmes? Cool.»

Le LAPD n’a toutefois pas reçu de plainte officielle à ce jour.

Il y a plusieurs mois, on annonçait que Max Landis travaillait sur le remake du classique de loups-garous de son père. Une première version du scénario était déjà prête et il comptait même réaliser cette nouvelle version. Il travaillait également à l’écriture du thriller Deeper ainsi que du film d’horreur Decon.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×