S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’éditrice et directrice littéraire Anne-Marie Bouthillier a annoncé la semaine dernière que la revue québécoise Clair/Obscur cessait ses activités.

Clair Obscur 18 couvertureUne présence forte et passionnée dans le paysage de la littérature d’horreur québécoise, Clair/Obscur a été crée en 2007 par l’auteur François-Bernard Tremblay, puis reprise par Bouthillier en 2013.

Quatre fois par année, chaque numéro rassemblait plusieurs nouvelles, parfois composées autour d’un thème, de même que des critiques littéraires, des entrevues, des chroniques et des éditoriaux. Des œuvres d’artistes de la relève décoraient les pages du magazine, qu’on pourrait comparer à Solaris ou Brins d’éternité.

La direction littéraire audacieuse donnait une voix aux auteurs de fictions non-conventionnelles, voire dérangeantes. Parmi ceux à y avoir publié, notons Patrick Senécal, Jonathan Reynolds, Ariane Gélinas, Claude Bolduc, Mathieu Fortin, Benoît Dutrizac, Robin Aubert, Frédéric Raymond et Pierre-Luc Lafrance. Un recueil de nouvelles illustré par Steph Dumais peut d’ailleurs être téléchargé gratuitement sur le site.

Le site de Clair/Obscur donnait aussi aux internautes de quoi se mettre sous la dent avec du contenu sur le cinéma, la littérature, les jeux vidéo, les jeux de table et l’insolite, de même qu’une baladodiffusion. Les collaborateurs d’Horreur Québec Élise Lucie Henripin, Pierre-Alexandre Bonin et Jason Paré ont d’ailleurs tous fait partie de l’équipe de Clair/Obscur à un moment ou à un autre.

Pendant plus de dix ans, Clair/Obscur a été un tremplin pour de nombreux auteurs d’ici, en plus d’agir comme outil de promotion pour la culture de l’horreur francophone. On ne peut que remercier Anne-Marie pour sa passion contagieuse et lui souhaiter la meilleure des chances dans ses projets futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.