thumb 5B86E74D 2C96 4F7D 80FB BF84BAF9083F

[Critique] Brand New Cherry Flavor: un cocktail bien brassé

Note des lecteurs1 Note
3.5
Note Horreur Québec

Plus tôt ce mois-ci, Netflix nous présentait une nouvelle série de huit épisodes adaptée des premières 66 pages du roman de Todd Grimson: Brand New Cherry Flavor. L’œuvre a été créée, produite et écrite par l’autrice Lenore Zion ainsi que Nick Antosta, connu pour avoir produit Hannibal et Channel Zero, en plus de la prochaine série Chucky, très attendue plus tard cette année chez Syfy.

La saga nous transporte dans un Los Angeles du début des années 90. Lisa Nova (Rosa Salazar, Maze Runner: The Scorch Trials), une jeune réalisatrice, quitte sa petite ville afin de rencontrer Lou Burke (Eric Lange, The Empty Man), un important producteur hollywoodien. Celui-ci veut l’aider à réaliser une version longue de son plus récent court-métrage, pour lequel il a eu un coup de cœur. Lors d’une soirée, la jeune femme fera la rencontre de l’énigmatique Boro, brillamment interprétée par Catherine Keener (Get Out). Lorsque Lisa sera trahie par le producteur, elle s’alliera avec cette dernière pour se venger et se trouvera, bien malgré elle, mêlée dans un monde de sorcellerie, de morts-vivants et de chatons mystérieux.

svg%3E

Les fans d’histoires étranges seront plutôt bien servis. Il reste difficile de parler de Brand New Cherry Flavor sans entrer trop dans les détails et ainsi éviter les spoilers, mais disons simplement que la production réserve beaucoup de surprises et ne se censure par lorsque vient le temps d’offrir des moments plus gore. Le rythme est plus lent vers la finale, mais rendu à ce point, le spectateur est trop investi pour faire demi-tour.

La production réussit à livrer une ambiance et un style à la fois glauques et sublimes avec des éclairages sombres et colorés. Les maquillages et les décors très 90’s aident à se replonger dans cette époque. Les effets pratiques, quant à eux, sont très réalistes et rendent cet univers déjanté encore plus crédible.

L’actrice Rosa Salazar relève tout un défi en portant la série sur ses épaules et arrive à faire passer une panoplie d’émotions à l’écran. Le récit et la quête de Lisa restent captivants, malgré les quelques longueurs mentionnées plus haut. La jeune femme parvient à détendre l’atmosphère, parfois lourde, avec quelques one-liners bien intégrés aux dialogues. Les thèmes du pouvoir et de la vengeance sont parfaitement explorés à travers son personnage.

Brand New Cherry Flavor nous rappelle le style de David Lynch, et les amateurs d’American Horror Story voudront absolument y jeter un œil. On ignore si Netflix décidera d’offrir une suite puisqu’il s’agit d’une série limitée, mais espérons que les autres pages du récit de Todd Grimson seront adaptées d’une manière ou d’un autre.

Brand New Cherry Flavor: Limited Series | Official Trailer | Netflix

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×