empty

[Critique] The Empty Man: est-ce que Disney en avait quelque chose à cirer?

Note des lecteurs4 Notes
2.5
Note Horreur Québec

À l’image du très sympathique Underwater ainsi que The New Mutants, The Empty Man est une victime collatérale de l’acquisition de 20th Century Fox par Disney. Tourné en 2017 et d’une durée de 137 minutes, ce premier long-métrage de fiction du cinéaste David Prior a reçu une timide sortie cinéma au mois d’octobre 2020. La campagne marketing a d’ailleurs débuté une semaine avant son arrivée en salle, signe d’un studio qui ne savait pas quoi faire du film, ou bien qui n’en avait rien de bon à faire.

Le public québécois peut désormais tirer ses propres conclusions, puisque The Empty Man est disponible en vidéo sur demande depuis la semaine dernière. Si la bande-annonce et l’affiche du film semblent nous vendre le petit frère spirituel des Slender et Bye Bye Man de ce monde, on a affaire à la déclinaison de ces titres à laquelle davantage d’indépendance artistique aurait été accordée. C’est comme s’il n’y avait pas eu de notes venant du studio ou de quelconque resserrage au montage. L’absence de ces contraintes coutumières apporte du bon comme du mauvais au produit fini.

The Empty Man affiche filmThe Empty Man est adapté d’une série de comic books créée par l’auteur Cullen Bunn et la dessinatrice Vanesa R. Del Rey. L’histoire gravite autour d’un démon ancien que l’on rencontre d’abord aux sommets enneigés du Bhoutan lors d’un prologue sanglant, puis que l’on retrouve quelques années plus tard aux États-Unis. L’ex-policier passé gardien de sécurité James Lasombra, un alcoolique qui ne se remet pas du décès de sa femme et de son fils, enquête sur la disparition de la fille d’une amie et tombe bientôt sur les traces de l’Empty Man, devenu une légende urbaine parmi les adolescents du coin.

Écrit, tourné et monté par un seul homme, The Empty Man a tous les symptômes du film trop proche de son auteur, lequel n’aurait jamais été remis en question par une perspective extérieure. Le projet de Prior possède un rythme très inégal, parfois traînant. Il se distingue positivement tout de même en se dissociant de ces films de studio qui ne respirent pas, où chaque passage d’exposition semble nécessiter d’être ponctué d’un fameux jump scare.

The Empty Man possède plutôt de son côté la structure d’un roman. L’intrigue prend le temps d’asseoir son ambiance d’angoisse existentielle ainsi que d’introduire son protagoniste détective, ce qui contribue à notre immersion. Certains des meilleurs moments du métrage naissent à des endroits où un film destiné au plus large public aurait passé le couperet. Les scènes d’effroi profitent de ce rythme atypique et nous prennent souvent par surprise, appuyées par un design sonore qui connaît quelques moments de gloire.

Prior a travaillé sur plusieurs documentaires behind the scenes, notamment ceux entourant la production de Zodiac et The Social Network. On constate vite que sa proximité avec David Fincher a beaucoup influencé l’approche qu’il emploie sur son propre film. Mais cette esthétique néo-noire aux couleurs froides s’avère un couteau à double tranchant, qui peut devenir assommante entre des mains moins habiles que celles du réalisateur de Se7en. Certains moments du film s’enfoncent dans le cliché, d’autres frôlent carrément le ridicule. Le comédien James Badge Dale, un abonné aux rôles de soutien, n’a pas tout-à-fait la carrure pour porter cette histoire de descente aux enfers qui en emprunte beaucoup à Kill List.

Selon plusieurs amateurs d’horreur, The Empty Man est la bonne surprise de ce début d’année. Pour sûr, c’est le genre de projet étrange qui ressemble moins à un film de studio qu’à quelque chose que l’on pourrait découvrir lors de la prochaine édition de Fantasia. The Empty Man a certainement les qualités et la singularité nécessaires pour trouver son audience lors d’une éventuelle arrivée en streaming. On le lui souhaite, malgré le manque d’enthousiasme pour le film que vous pouvez lire ici.

The Empty Man | Official Trailer | 20th Century Studios

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×